dimanche 1 août 2021
A VOIR

|

Le sac en plastique est-il toujours utilisé au marché du terroir ?

Publié le

Depuis le 1er septembre, les sacs en plastique avec bretelles sont interdits. Jusqu’alors largement distribués pour finir jusque dans les océans, ces sacs dits à usage unique doivent disparaître de notre mode de consommation. Au marché du terroir à Punaauia, la majorité des consommateurs et des producteurs ont pris conscience de l’importance de réduire massivement leur usage, mais certaines habitudes restent ancrées...

Publié le 05/09/2020 à 15:42 - Mise à jour le 06/09/2020 à 9:50
Lecture 3 minutes

Depuis le 1er septembre, les sacs en plastique avec bretelles sont interdits. Jusqu’alors largement distribués pour finir jusque dans les océans, ces sacs dits à usage unique doivent disparaître de notre mode de consommation. Au marché du terroir à Punaauia, la majorité des consommateurs et des producteurs ont pris conscience de l’importance de réduire massivement leur usage, mais certaines habitudes restent ancrées...

Un cabas à roulettes, des sacs réutilisables sur l’épaule… les clients du marché du terroir à Punaauia avaient adopté ce matin les gestes éco-citoyens pour faire leurs achats. Certains consommateurs n’ont pas attendu la loi d’interdiction du plastique à usage unique pour réduire leur impact sur l’environnement. “C’était déjà une habitude. Et je récupère aussi les pochettes en papier pour les utiliser” nous dit Marie-Madeleine.

Lire aussi > Sac plastiques 100% biodégradables : Nana Sac plastique prône plutôt le réutilisable

Rendez-vous mensuel pour favoriser les circuits courts, le marché du terroir tend vers la voie du zéro déchet. Les vendeurs de fruits et légumes ont été sensibilisés. “J’essaie de ne plus proposer des sacs en plastique à ma clientèle. J’enveloppe dans du journal ou sinon dans des cartons. J’ai beaucoup de clients qui viennent me voir et qui ne veulent plus voir de plastiques” explique Eugénie Lacour, vendeuse de fruits.

Mais les habitudes sont parfois difficiles à changer. Alors que des salades sont vendues en vrac, d’autres sur le même étal sont en encore en sachet. Et des tomates sont aussi enveloppées dans du plastique. Mais les vendeurs tentent d’en utiliser de moins en moins… Faut-il terminer le rouleau de sachets plastique ou pas ? Un dilemme parmi d’autres pour certains petits producteurs. “Certains viennent avec leur panier, mais d’autres n’ont rien, du coup ils me demandent si je n’ai pas de sachets à leur donner” nous dit Sylvie Mau, vendeuse de fruits et légumes.

Si la majorité des consommateurs a trouvé des alternatives aux sacs en plastique, certains jonglent encore entre les deux, des produits en vrac d’un côté, puis un plastique dans l’autre main. “C’est vrai que le premier, je l’ai refusé d’office, et le deuxième, je n’ai même pas réfléchi à mon geste, et j’ai tout mis dans mon sac” explique Heiata.

Pour ne plus utiliser de sac plastique à usage unique, l’idéal est de ne plus les avoir sous les yeux, à proximité, nous ont confié certains clients du marché du terroir.

infos coronavirus