A VOIR

|

Le “One planet summit pour les îles” sera organisé à Tahiti en 2023

Publié le

Dans le cadre de la préparation du "One planet summit pour les îles", le Président Edouard Fritch, tout juste revenu de Washington où il a participé au sommet "Etats-Unis et îles du Pacifique", a reçu samedi matin, l'ambassadeur chargé des Pôles et des enjeux maritimes, Olivier Poivre d'Arvor.

Publié le 02/10/2022 à 13:38 - Mise à jour le 02/10/2022 à 13:38
Lecture 2 minutes

Dans le cadre de la préparation du "One planet summit pour les îles", le Président Edouard Fritch, tout juste revenu de Washington où il a participé au sommet "Etats-Unis et îles du Pacifique", a reçu samedi matin, l'ambassadeur chargé des Pôles et des enjeux maritimes, Olivier Poivre d'Arvor.

Interpellé par Edouard Fritch lors du “One Ocean summit” qui s’est tenu à Brest en février 2022, le président Emmanuel Macron avait annoncé la tenue du “One planet summit pour les îles” à Tahiti dans le courant du second semestre 2023. La mission en Polynésie de l’ambassadeur chargé des Pôles et des enjeux maritimes, Olivier Poivre d’Arvor entre dans le cadre des préparatifs de ce sommet.

Après avoir rencontré le Haut-commissaire, vendredi matin et les étudiants de l’École de commerce de Tahiti dans l’après-midi, samedi matin, il a été reçu à la Présidence de la Polynésie par le président Edouard Fritch tout juste revenu de Washington, le ministre de l’Environnement et des Ressources marines, Heremoana Maamaatuaiahutapu et le délégué aux affaires internationales, européennes et du Pacifique, Manuel Terai.

Il ont échangé sur les enjeux et défis du réchauffement climatique pour les îles, sur les questions de gestion de l’eau potable et de traitements des déchets ou encore sur la protection et la valorisation des ressources marines.

Le “One planet summit pour les îles” qui se tiendra en présence du président de la République française, sera “axé sur les solutions innovantes et concrètes par et pour les îles. Il s’adressera à l’ensemble des États et territoires insulaires et sera articulé autour de trois dimensions océaniennes (sommet France-Océanie), indo-pacifique et mondiale” précise le communiqué de la Présidence. Il s’agira donc de regrouper trois sommets en un.

Le sommet France-Océanie, qui permet de réunir les chefs d’États de la région autour des responsables de l’État français dans l’objectif de donner une nouvelle impulsion à la coopération avec les territoires du Pacifique. Le dernier s’est tenu par visioconférence en 2021, la France s’était alors réengagé dans les domaines de la surveillance maritime, de la biodiversité, la de conservation de l’océan, du réchauffement climatique et des crises humanitaires.

Le second sur l’axe indo-Pacifique, dans un contexte de tensions internationales, doit permettre aux chefs d’États de se rencontrer et d’échanger.

Le troisième réunira les chefs d’États des pays insulaires du monde entier pour débattre autour des défis auxquels leurs îles doivent faire face: l’autonomie alimentaire et énergétique ou encore les changements climatiques.

Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de l’environnement et des Ressources marines – Olivier Poivre d’Arvor, ambassadeur chargé des Pôles et des enjeux maritimes – Edouard Fritch, Président de la Polynésie françaises – Photo: Présidence de la Polynésie française