mardi 16 août 2022
A VOIR

|

Communiqué

Le ministre de la Culture s’exprime au nom des membres du Forum des Îles du Pacifique

Publié le

COMMUNIQUÉ - Pour clôturer la troisième journée de la conférence de l’ONU sur les Océans à Lisbonne, le Ministre de la Culture, de l’Environnement et des Ressources marines, Heremoana Maamaatuaiahutapu est intervenu, pour la première fois, au nom du Forum des Îles du Pacifique, à l'occasion des dialogues interactifs consacrés à la pêche durable.

Publié le 30/06/2022 à 17:32 - Mise à jour le 30/06/2022 à 17:34
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUÉ - Pour clôturer la troisième journée de la conférence de l’ONU sur les Océans à Lisbonne, le Ministre de la Culture, de l’Environnement et des Ressources marines, Heremoana Maamaatuaiahutapu est intervenu, pour la première fois, au nom du Forum des Îles du Pacifique, à l'occasion des dialogues interactifs consacrés à la pêche durable.

Dans le cadre de la Conférence de l’ONU sur les Océans qui se poursuit à Lisbonne et pour sa 3ème journée, le ministre de la Culture, de l’Environnement et des Ressources marines, Heremoana Maamaatuaiahutapu, est intervenu dans une session officielle, au nom du Forum des Îles du Pacifique, dans le dialogue interactif consacré à la thématique « Rendre la pêche durable et permettre aux petits pêcheurs artisanaux d’accéder aux ressources et aux marchés marins » présentant la vision des membres du Forum en matière de conservation et de gestion des ressources marines.

Devenue membre du Forum des Iles du Pacifique en septembre 2016, la Polynésie française n’a cessé de s’investir dans la scène régionale à tous les niveaux et dans toutes les thématiques traitées par le Forum. En 2017, elle avait participé à la Conférence sur les Océans de l’ONU à New York et avait proposé cette année-là deux engagements volontaires pour la période 2020-2023, qui ont été complètement tenus : la création de l’aire marine gérée Tainui Atea et la multiplication des aires marines éducatives.

Aussi, la Polynésie a tenu en 2021-2022 la présidence du comité des haut-fonctionnaires du Forum (FOC) où la construction de toutes les politiques régionales sont faites. Sous l’impulsion du président Edouard Fritch, le Pays s’est également investi sur la scène internationale, au niveau multilatéral, sur les thématiques des Océans et sur l’agenda 2030 de l’ONU (objectifs de développement durable). D’autres engagements volontaires devraient être transmis à l’ONU pour la période 2022-2025.

(Crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Suite à un travail de préparation de 4 mois avec le secrétariat général du Forum et sous la présidence fidjienne, en vue de cette 2ème Conférence sur les Océans, la Polynésie a été reconnue par ses paires et a été dépositaire de la confiance des 18 membres, par le biais de son président, afin de s’exprimer, pour la première fois, au nom du Forum des Îles du Pacifique, lors d’un dialogue multilatéral onusien, dans le cadre de la Conférences à Lisbonne. C’est ainsi un signe de reconnaissance et de respect pour le travail entrepris par le gouvernement de la Polynésie française pour le Pacifique.

Le ministre Heremoana Maamaatuaiahutapu, au nom des membres du Forum, a demandé dans son intervention d’accélérer les innovations et les actions pour assurer à tous une vie et un avenir en paix et en harmonie avec les écosystèmes. Il a conclu, au nom de la Polynésie française, en appelant la communauté internationale à un arrêt de l’utilisation des dispositifs de concentrations de poissons dérivants (DCP) qui polluent les côtes de nos îles et à un changement urgent de paradigme de la façon actuelle de faire des affaires et de penser nos développements, en plaçant les écosystèmes et les peuples au centre de l’action. Le secrétaire général du Forum des îles du Pacifique, Henri Puna a salué son intervention.

infos coronavirus