vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Le marché de Papeete se veut éco-responsable

Publié le

Le Marché de Papeete fait la chasse aux plastiques à usage unique. Depuis fin octobre les clients doivent se munir de leurs propres cabas, ou payer pour un sachet en plastique. Une initiative éco-citoyenne plutôt bien perçue par les clients.

Publié le 09/11/2019 à 11:24 - Mise à jour le 12/11/2019 à 9:08
Lecture < 1 min.

Le Marché de Papeete fait la chasse aux plastiques à usage unique. Depuis fin octobre les clients doivent se munir de leurs propres cabas, ou payer pour un sachet en plastique. Une initiative éco-citoyenne plutôt bien perçue par les clients.

Les commerçants du Marché de Papeete se sont donnés 1 an pour limiter leur usage de plastique. Depuis le 28 octobre, ils ont passé un cap en cessant de distribuer des sacs et couverts à usage unique. Il est demandé aux clients d’apporter leurs propres sacs de courses. Responsable d’un snack au rez-de-chaussé du marché, Jean-Paul Chansin « fournit moins de plastique pour protéger l’environnement et pour qu’il y ait une prise de conscience même si c’est difficile de faire passer le message ». « Tout le monde dans le marché a suivi le mouvement, même pour les fruits et légumes et les snacks, on a tous suivi cette initiative » ajoute-t-il.

La direction du marché avait lancé le projet l’année dernière. Un réflexe à prendre pour les clients comme pour les commerçants: « ça a du mal à prendre forme, il y a des gens mécontents, c’est normal. Mais avec le temps, je pense que ça va se mettre en place ». Et si parfois les habitudes ont la vie dure, chacun semble disposé à changer ses habitudes: « c’est vrai que les deux, trois premiers jours on oublie, du coup on se trimbale avec tous nos plats… par la suite, ça devient une habitude, ça devient un automatisme ».

Ne plus fournir de sachets plastiques permettra aussi aux vendeurs du marché de faire quelques économies « on achète quand même les plastiques et ce n’est pas donné » dit une vendeuse, « ça revient cher et ils ont augmenté les prix ». Certains commerçants ont décidé de remplacer le plastique par des pochettes en papier, qui parfois sont plus chères que celles en plastique « mais c’est un mal pour un bien » selon eux.

infos coronavirus