dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

L’association Vaiarii nui i te mata ara se plaint des odeurs de l’incendie du CET de Paihoro

Publié le

Depuis deux jours maintenant, les habitants de Papeari se retrouvent sous les nuages de fumée engendrée par l’incendie qui a touché le centre d’enfouissement technique (CET) de Paihoro à Taravao.

Publié le 05/09/2020 à 17:30 - Mise à jour le 05/09/2020 à 17:30
Lecture < 1 min.

Depuis deux jours maintenant, les habitants de Papeari se retrouvent sous les nuages de fumée engendrée par l’incendie qui a touché le centre d’enfouissement technique (CET) de Paihoro à Taravao.

Des fumée acres aux odeurs de plastique brulé qui gênent la population, mais surtout les plus âgés, les asthmatiques et les nourrissons.

Lire aussi > Incendie du CET de Paihoro : le feu maîtrisé

L’association Vaiarii nui i te mata ara a alors décidé de se lever et demande des comptes au pays et à la société exploitante du centre d’enfouissement des déchets. Ils pourraient même intenter des poursuites en justice, le cas échéant.

« Des incendies comme ça, ça ne devrait pas se passer. Quand ça sent les pneus cramés, alors qu’ils ne devraient pas être là, c’est à se poser des questions sur l’irresponsabilité de nos gouvernants et de nos dirigeants » s’interroge Eugène Tetuanui, président d’honneur de l’association Vaiarii nui i te mata ara a.

L’association réunira prochainement la population de Papeari afin de décider si oui ils non ils porteront plainte : « ce qui est sûr en tout cas, c’est que tous nos anciens gueulent. Car vous avez dû vous en apercevoir, aussitôt sorti de la voiture, cette fumée âcre vous pique le nez et les yeux » poursuit Eugène Tetuanui.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :