vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

La ComCom de Hava’i de nouveau dans le viseur de la CTC

Publié le

Budget déficitaire, Privilèges accordés aux élus et certains employés, un CET qui peine à sortir de terre.... La communauté des communes de Hava’i est de nouveau pointée du doigt dans le rapport publié le 3 mai dernier par la Chambre territoriale des comptes.

Publié le 06/05/2022 à 16:50 - Mise à jour le 10/05/2022 à 16:23
Lecture 2 minutes

Budget déficitaire, Privilèges accordés aux élus et certains employés, un CET qui peine à sortir de terre.... La communauté des communes de Hava’i est de nouveau pointée du doigt dans le rapport publié le 3 mai dernier par la Chambre territoriale des comptes.

Droit de réponse de Cyril Tetuanui : le président de la communauté des communes a répondu au rapport de la cours des comptes. Il expliquel’augmentation des indemnités des élus de la Com Com Hava’i par l’application d’un arrêté d’état datant de 2011 fixant l’indexation à 1,84. Une indexation qui n’avait pas été appliquée lors de la création de l’entité Hava’i. Pour la gestion des déchets, Cyril Tetuanui annonce qu’après les études faites, le CET de Raiatea pourrait voir le jour en 2026, et en 2030 pour les CET de Huahine, Tahaa et Maupiti. Il précise que le traitement des déchets est une problématique reconnue en Polynésie. Il assure également que les élus qui ont bénéficié de “privilèges” ont été signifiés et que les “déplacements techniques” des élus à l’étranger étaient justifiés.


C’est un nouveau coup de massue pour la communauté des communes de Hava’i. La Chambre territoriale des comptes (CTC) dénonce une mauvaise gestion du traitement des déchets aux îles Sous-le-Vent. Des dépenses trop élevées, des recettes encore trop faibles malgré une récente hausse tarifaire pour les professionnels… Conséquence : le budget de la communauté de communes (ComCom) de Hava’i reste déficitaire…

Autre fait reproché : des projets ambitieux qui n’ont toujours pas vu le jour comme la création d’un centre d’enfouissement technique, pour lequel 19 millions de Fcfp ont déjà été investis pour des études, ou encore le projet de fourrière jamais abouti.

Le rapport révèle également des privilèges accordés à certains élus et agents de la ComCom de Hava’i comme la gratuité de la redevance déchet… La dette s’élèverait à plus de 780 000 Fcfp pour la période allant de 2014 à 2021, et pour laquelle la CTC a ordonné un paiement.

La Chambre pointe également du doigt une augmentation importante des indemnités des élus, ou encore certains déplacements coûteux à l’étranger, comme un voyage en Chine en 2019 qui aurait coûté près de 8 millions de Fcfp.

La CTC a aussi rappelé les objectifs premiers de la ComCom de Hava’i : l’amélioration de la desserte maritime, la valorisation du patrimoine historique ou le développement du tourisme nautique, des projets qui n’ont toujours pas été finalisés.

infos coronavirus