mercredi 5 octobre 2022
A VOIR

|

Forte houle : interdiction des activités en mer sur une partie de la Polynésie

Publié le

En raison de la forte houle, certains archipels sont placés en vigilance jaune, orange ou même rouge. La circulation maritime et toutes les activités nautiques de loisirs et professionnelles sont donc désormais interdites à Rapa et sur les îles de Raivavae et de Tubuaï. Elles le seront à partir de midi pour les Gambier et les Tuamotu Sud.

Publié le 12/07/2022 à 8:45 - Mise à jour le 13/07/2022 à 11:47
Lecture 3 minutes

En raison de la forte houle, certains archipels sont placés en vigilance jaune, orange ou même rouge. La circulation maritime et toutes les activités nautiques de loisirs et professionnelles sont donc désormais interdites à Rapa et sur les îles de Raivavae et de Tubuaï. Elles le seront à partir de midi pour les Gambier et les Tuamotu Sud.

Les services de Météo France et du haut-commissariat, en concertation avec les services du Pays et les opérateurs de services essentiels, ont décidé d’étendre la vigilance rouge ce mardi à 15 heures aux archipels des Tuamotu Sud et Ouest (Hereheretue, Nukutepipi, Anuanuraro, Anuanurunga), aux Gambier, ainsi qu’aux îles du Vent et îles Sous-le-Vent (sauf Mopelia).

Cet épisode de houle remarquable voire exceptionnel et est à comparer en sévérité avec l’épisode de septembre 2005 qui a causé de nombreux dégâts. “Il n’y a pas d’alarmisme à avoir, mais il faut aussi prendre des précautions. Il ne faut pas s’exposer. Il ne faut pas s’approcher des côtes, il ne faut pas aller prendre des photos des vagues, il ne faut pas sortir pour aller regarder la vague de Teahupoo par exemple. On est quand même sur un phénomène exceptionnel, avec des risques réels, concrets et immédiats, qui vont durer jusqu’à jeudi” précise Frédéric Sautron, directeur de cabinet par intérim du haut-commissariat.

Lire aussi > Forte houle : à Teahupoo, les taxi boats annulent leurs sorties

Pour rappel, les houles générées seront particulièrement dangereuses notamment dans les lagons, sur les côtes et aux abords des passes exposés à de forts courants et à une élévation du niveau de la mer.

Interdiction des activités en mer pour certaines îles

Compte tenu des risques importants pour la population (déferlantes, zones submergées, rafales de vent…) et pour les activités pratiquées en mer engendrés par ce phénomène, le haut-commissariat a pris un arrêté : la circulation maritime et toutes les activités nautiques de loisirs et professionnelles ont été interdites à partir de hier lundi, 18 heures, pour Rapa, et à compter d’aujourd’hui, dès 5 heures, sur les îles de Raivavae et de Tubuaï, et à midi pour les Gambier et les Tuamotu Sud.
Ces mesures seront étendues à partir de 18 heures aux Tuamotu Sud et Ouest (Hereheretue, Nukutepipi, Anuanuraro, Anuanurunga), aux Gambier, ainsi qu’aux îles du Vent et îles Sous-le-Vent.

Ces dispositions portent interdiction de la circulation maritime et des activités nautiques de loisirs et professionnelles pour les navires de moins de 24 mètres.

Pour le moment, les navettes du Terevau et de l’Aremiti ont annoncé maintenir leur traversée Tahiti – Moorea. L’Apetahi Express a de son côté préféré annuler ses voyages des 13 et 14 juillet.

L’arrêté est en vigueur jusqu’au 14 juillet à 8 heures.

Les îles des Tuamotu du Centre, Centre Sud, Centre Nord et du Nord-Ouest et Mopelia sont placées en vigilance orange, et devront ainsi faire preuve de la plus grande vigilance et prendre les mesures de protection adéquates.

Pour ces îles, il est demandé à tous les usagers de la mer et du littoral de reporter ses activités nautiques et les sorties en mer et de prendre toutes les précautions nécessaires pour mettre en sécurité les embarcations et équipements nautiques ainsi que les habitations en bord de mer.

Lire aussi > Forte houle : fermeture des accès publics à la mer de la côte Ouest

L’accès au littoral est dangereux et il convient de ne pas se rendre sur les côtes concernées par le phénomène et de limiter ou de reporter ses déplacements sur les routes proches du littoral.

Les services de l’État, du Pays et des communes, à travers l’activation de leurs Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) sont mobilisés et réitèrent l’appel à la plus grande vigilance et à la responsabilité de tous les usagers et professionnels de la mer.

Vigilance jaune : soyez attentifs, si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique. Des phénomènes habituels dans la région, mais occasionnellement dangereux (exemples : temps modérément pluvieux, averses localement fortes, vent soutenu avec rafales) sont en effet prévus. Tenez-vous au courant de l’évolution météorologique.

Vigilance orange : soyez très vigilant, des phénomènes météorologiques dangereux sont prévus. Tenez-vous au courant de l’évolution météorologique et suivez les conseils précisés pour chaque phénomène sur le site www.meteo.pf et les consignes particulières éventuellement émises par le haut-commissariat.

Vigilance rouge : une vigilance absolue s’impose. Des phénomènes météorologiques dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus. Tenez-vous régulièrement au courant de l’évolution météorologique et conformez-vous scrupuleusement aux conseils précisés pour chaque phénomène sur le site www.meteo.pf et aux consignes particulières éventuellement émises par le haut-commissariat.

CONSEILS DE SÉCURITÉ
La population est appelée à faire preuve de la plus grande vigilance et à respecter les recommandations suivantes :
– annuler et reporter les sorties en mer et la pratique des loisirs nautiques,
– ne pas s’approcher des passes, ni du récif côté océan, des plages ou du littoral en raison des risques de courants marins qui peuvent être à l’origine d’accidents,
– rester prudents sur les routes en bordure de mer.
Pour les propriétaires d’embarcations :
vérifier les amarres de vos embarcations ou les mettre à l’abri.
Pour les habitations en bord de mer le long des côtes exposées à la houle :
– surveiller la montée du niveau de la mer,
– se mettre à l’abri si nécessaire.
Rester à l’écoute des bulletins météorologiques en temps réel sur les pages Facebook de Météo France en Polynésie française et du Haut-commissariat et sur les sites internet : www.meteo-france.pf et www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr
En cas d’urgence, composer le 16 pour contacter le JRCC ou le 18 pour les sapeurs-pompiers.

infos coronavirus