lundi 28 septembre 2020
A VOIR

|

Ferme aquacole de Hao : Wang Chen déterminé devant le CESEC

Publié le

Après avoir rencontré le Président du Pays ce matin, le P-dg de la société Tahiti Ocean Food, Wang Chen, a présenté le projet de ferme aquacole au Conseil économique social environnemental et culturel. Un projet qui divise depuis la parution d’un rapport de l’Institut de Recherche et de développement. L’organisme pointe du doigt les effets néfastes du projet sur l’environnement. Les membres du CESEC ont fait part de leurs inquiétudes. Un jeu de questions-réponses qui a duré plus de deux heures...

Publié le 20/12/2019 à 15:54 - Mise à jour le 22/12/2019 à 10:59
Lecture 2 minutes

Après avoir rencontré le Président du Pays ce matin, le P-dg de la société Tahiti Ocean Food, Wang Chen, a présenté le projet de ferme aquacole au Conseil économique social environnemental et culturel. Un projet qui divise depuis la parution d’un rapport de l’Institut de Recherche et de développement. L’organisme pointe du doigt les effets néfastes du projet sur l’environnement. Les membres du CESEC ont fait part de leurs inquiétudes. Un jeu de questions-réponses qui a duré plus de deux heures...

Il est 10 heures ce vendredi, Wang Chen et sa délégation arrivent au CESEC. Objectif : présenter le projet de ferme aquacole aux membres du conseil, mais surtout les convaincre de sa viabilité. Durant une heure, le P-dg de Tahiti Ocean Food prône une aquaculture durable et assure que des emplois à long terme seront créés. Mais quand vient le moment des questions-réponses, le volet environnemental est au cœur des échanges. Et les explications ne sont pas de nature à rassurer l’assistance…

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« C’est un projet qui nous effraie par sa grandeur. On n’est pas habitués à ce type de technologie. (…) Ce qui nous inquiète surtout, c’est quand on passera à la dernière phase, qui est est celle d’occuper les lagons : comment va-t-on garantir qu’effectivement, tous les déchets ne vont pas partir dans le lagon ? Cela a été le cas dans les fjords en Norvège qui ont été complètement pollués » explique Winiki Sage, président de la fédération des associations de protection de l’environnement. « On trouve que les réponses sont encore un peu imprécises. On aimerait qu’aujourd’hui, si ce type d’aquaculture existe en Chine, qu’on ait alors des experts de l’IRD ou d’ailleurs, qui aillent en Chine et reviennent avec des tests nous garantissant que c’est quelque chose de viable pour nos lagons » poursuit-il.

L’inquiétude du CESEC fait suite à la parution d’un rapport accablant de l’Institut de Recherche et de développement (IRD). Il y rend un avis très réservé et parle d’impact environnemental considérable, de pollution importante et d’absence de garantie de rentabilité. Mais le P-dg de Tahiti Ocean Food ne se laisse pas déstabiliser et reste déterminé à mettre en place son projet : « Lorsqu’un nouveau projet voit le jour, cela déclenche des inquiétudes, et je le comprends. Mais ce que je désire, c’est mettre des normes internationales en place. Ce ne sont pas des des normes que je vais créer, elles sont reconnues mondialement. (…) Et le développement durable est inclus dans ces normes internationales. (…) J’espère que nos projets sont transparents à tous les niveaux d’information, afin que cette inquiétude disparaisse ».

Selon Wang Chen, à chaque étape du projet et de son développement, une étude d’impact sur l’environnement sera réalisée. Reste qu’à ce jour, seul le permis de construire de la base vie a été accordé. Le permis d’exploitation est encore en cours d’instruction. Le P-dg espère voir le projet se concrétiser au cours du premier semestre 2020.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Moorea : plus d’une centaine d’élèves accueillis à l’antenne...

Le 9 septembre dernier, le conservatoire artistique de Polynésie française (CAPF) a ouvert une antenne sur Moorea à l’école primaire de Teavaro. Dans un premier temp,s l’apprentissage du chant traditionnel, du ukulele et du 'ori tahiti, est proposé à une partie des élèves, et dans un second temps, des cours de 'ori tahiti sont réservés aux femmes.

Covid-19 : Des guides sanitaires pour mobiliser la population...

20 guides sanitaires arpentent chaque jour les quartiers de la capitale pour sensibiliser aux mesures de précaution et protéger la population. Armés de gel désinfectant et de beaucoup de patience, ils rappellent jusqu’au domicile des personnes les plus isolées ou les plus faibles, comment éviter la propagation du coronavirus.

Covid-19 : 1 517 cas et un nouveau décès

Une femme de 85 ans est décédée, ce vendredi, des suites de la COVID-19, annonce la Présidence dans un communiqué. Ce qui porte à 6 le nombre de décès au fenua depuis le début de la pandémie. Au total, 1 517 cas ont été identifiés depuis le 15 juillet.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV