mercredi 21 avril 2021
A VOIR

|

FACE offre une deuxième vie aux vieux ordinateurs

Publié le

À Tipaeru’i, les vieux PC retrouvent une nouvelle jeunesse grâce à la Fondation agir contre l’exclusion et l’atelier D3E. Ils récupèrent, démantèlent et si possible, reconditionnent les machines usagées avant d’en faire dons aux familles les plus démunies. Plus d’une vingtaine de jeunes volontaires en service civique ou encore stagiaires participent à ce programme.

Publié le 23/11/2020 à 8:46 - Mise à jour le 23/11/2020 à 10:31
Lecture 2 minutes

À Tipaeru’i, les vieux PC retrouvent une nouvelle jeunesse grâce à la Fondation agir contre l’exclusion et l’atelier D3E. Ils récupèrent, démantèlent et si possible, reconditionnent les machines usagées avant d’en faire dons aux familles les plus démunies. Plus d’une vingtaine de jeunes volontaires en service civique ou encore stagiaires participent à ce programme.

Depuis le début de l’année, ce sont pas moins de 600 ordinateurs obsolètes d’entreprises ou de particuliers qui sont passés entre les mains des membres de cette fondation. Démonter pièce par pièce ces machines est désormais un jeu d’enfant pour eux.

« On récupère du matériel qui devrait être détruit », explique Sylvain Pauwels, directeur de la fondation FACE.« On a un atelier qui démantèle, on regarde ce qui peut être reconditionné. Ce qui est reconditionnable : on le remet en l’état et on l’offre à des familles qui n’ont pas les moyens d’investir dans un ordinateur neuf. Ce qui est hors d’usage, on le renvoie en métropole où ces pièces sont reconditionnées. Cela permet de faire attention à l’environnement ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Christian Chee Ayee, le responsable de l’atelier D3E, se félicite que ces jeunes, même sans expérience, fassent preuve de volonté et prennent plaisir à découvrir le fonctionnement des ordinateurs.

« Ils n’ont aucune expérience dans le secteur. Ils apprennent tout de A à Z. Je les ai avec mois durant 9 mois, et on travaille sur toutes les qualités qu’ils ont. Ils apprennent très vite et sont très curieux par rapport à tous les appareils high tech comme les smartphones, tablettes. Alors je leur enseigne tout ce que je peux ».

Keanu suit cette formation depuis 3 mois. Il est affecté au démantèlement des ordinateurs. Mais il est aussi amené à être sur le terrain.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« On retire toutes les parties de l’unité centrale pour récupérer un maximum de pièces. J’ai pu voir des personnes déficientes visuelles, et avec ça, elles se débrouillent. Ca m’a impressionné, et ça m’a permis de relativiser et de changer ma mentalité ».

Si vous avez de vieux ordinateurs qui sommeillent dans vos placards, l’association FACE à Tipaerui peut vous aider à vous en débarrasser en les récupérant. Ils retrouveront une nouvelle jeunesse et feront à coup sur le bonheur de leurs acquéreurs.

infos coronavirus