jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Environnement : relevez le défi Zéro déchet !

Publié le

Le Défi Zero déchet est de retour ! Le but : sensibiliser la population, inciter à réduire les déchets et principalement la consommation de plastique, mais aussi et surtout proposer des alternatives.

Publié le 06/09/2019 à 10:41 - Mise à jour le 06/09/2019 à 11:04
Lecture 2 minutes

Le Défi Zero déchet est de retour ! Le but : sensibiliser la population, inciter à réduire les déchets et principalement la consommation de plastique, mais aussi et surtout proposer des alternatives.

La production de déchets ménagers des Iles du Vent (IDV) est estimée à 52 000 tonnes, soit près de 265 kg/hab./an. Si on impute les déchets des entreprises au nombre d’habitant; on en est à 365 Kg/hab/an. Les déchets ménagers sont donc un problème de société.

Pour cette nouvelle édition, les organisateurs du Défi Zéro déchet sont à la recherche de 30 familles volontaires pour 6 mois d’aventure. Ces familles devront peser leur poubelle de non recyclable et avoir un oeil sur leur poubelle recyclable chaque semaine en ayant comme but de faire diminuer le poids hebdomadaire de chacune des poubelles.

Le défi se terminera en mars 2020. A la fin de l’opération, une rencontre « récompense » permettra de remercier les candidats et d’évaluer les efforts faits durant la campagne.

Lors de la première édition, sur les 22 familles participantes qui se sont lancées dans l’aventure, 15 d’entre elles ont réussi à tenir la cadence jusqu’à la fin du défi.
65% des familles ont réduit leur poids de déchets résiduels de plus de 50%, 25% des familles de plus de 70%.
La meilleure progression concerne une famille monoparentale un parent/un enfant qui a réussi à réduire ses déchets de près de 90% arrivant ainsi à une consommation variant
entre 100 et 300 g par semaine !

Critères

Dans la mesure du possible, le panel de foyers devra représenter la population du territoire :
– La composition des foyers : personne seule, couple avec ou sans enfant, colocataires, etc.
– Le profil socio-économique : étudiant, actif, travailleur au foyer, demandeur d’emploi, retraité, etc.
– Le type d’habitat concerné : collectif avec ou sans espace vert, maison avec jardin.
– La répartition géographique : à Tahiti principalement, et Moorea.
– Le niveau d’engagement : niveau débutant, intermédiaire ou confirmé
– Pensions de famille ou garderies sont aussi les bienvenues car elles fonctionnent finalement comme une grande famille !

Inscription par mail avant le 23 septembre : [email protected] ou par MP sur FB : zero déchet tahiti

Déroulement du défi

Pendant quatre à cinq mois, chaque foyer candidat applique les gestes de prévention de son choix parmi une liste d’actions proposées. Pour vérifier que la quantité de déchets diminue, les foyers pèsent leurs déchets chaque semaine et renseignent une fiche associée à leurs nouveaux gestes qu’elles renvoient aux coordinateurs.
Au cours de cette période, sont proposés aux candidats le kit débutant du zéro déchet ainsi que des animations gratuites, comme par exemple : visites des installations de gestion des déchets localement ; atelier compost & faa’apu atelier « mes produits ménagers »
Ateliers autour d’une salle de bain zéro déchet
Rencontre avec les associations locales de protections de l’environnement : sensibilisation sur les coraux, les tortues, les baleines, la flore et la faune, les abeilles atelier cosmétiques maison ; atelier « une fête écologique » ;
Ateliers pour les enfants

.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.