jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Des émergentes secourues au centre de soins des tortues marines

Publié le

Plusieurs tortues émergentes nées à Tetiaroa ont du être prises en charge par le centre de soins spécialisé de Moorea. Fragilisées par de mauvaises conditions de vie à leur naissance, certaines n'ont pas survécu...

Publié le 06/01/2021 à 9:29 - Mise à jour le 06/01/2021 à 14:04
Lecture 2 minutes

Plusieurs tortues émergentes nées à Tetiaroa ont du être prises en charge par le centre de soins spécialisé de Moorea. Fragilisées par de mauvaises conditions de vie à leur naissance, certaines n'ont pas survécu...

Le Centre de soins de Moorea accueille de nouvelles pensionnaires depuis quelques jours, rapporte l’association Te mana o te moana. Il s’agit de tortues émergentes de Tetiaroa affaiblies à leur sortie du nid. L’association parcourt, d’octobre à avril – période de saison des pontes pour les tortues – les plages de l’atoll afin d’identifier les femelles et leurs œufs. Les animaux qui nécessitent des soins conséquents sont transférés au Centre de soins situé sur l’île Sœur. Une action rendue possible grâce au soutien de la Direction de l’Environnement, tient à préciser l’association.

A Tetiaroa, 3900 femelles tortues ont été identifiées par l’association

Pour pondre, les tortues creusent des nids sur les plages, et y déposent une centaine d’œufs. Selon les estimations des scientifiques : un oeuf sur mille deviendra, à terme, une tortue adulte. Les minuscules tortues qui voient le jour au bout de deux mois, sont appelées les “émergentes”.

Tortue émergente prise en charge au centre de soins de Moorea – Crédit photo : Te mana o te moana

Le nid des celles trouvées à Tetiaora en début d’année était mal placé, à l’ombre, dans un lieu humide et avec un sable de mauvaise qualité, rapporte l’association Te mana o te moana. Si certains bébés tortues ont pu être relâchés directement d’autres n’ont malheureusement pas pu rejoindre le lagon.

En 2019, 574 tortues ont été prises en charge au centre de soins

Transférées au Centre de soins des tortues marines, quelques émergentes ont survécu et sont nourries de petits morceaux de poissons. Placées en bassines individuelles pour favoriser un repos optimal, leur état s’améliore petit à petit, indiquent les professionnels du centre. “Une prise de poids de 12g à 15g et d’1cm environ pour chaque individu qui semble bien futile mais qui, pour un animal né à un poids de 20g et mesurant 4cm, représente beaucoup ! Les équipes se relaient à leurs côtés au quotidien afin de maximiser leurs chances de survie”.

Tortue émergente placée en bassine individuelle au centre de soins de Moorea – Crédit photo : Te mana o te moana

infos coronavirus