mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Dépollution du navire de pêche chinois échoué à Arutua

Publié le

Le navire de pêche chinois, le Shen Gang Shun 1, s’est échoué sur le platier récifal ouest de l’atoll d’Arutua, le 21 mars,avec à son bord 250 tonnes de carburant de bord, des huiles de bord, 15 tonnes de poisson et 62 tonnes d’appâts.

Publié le 15/04/2020 à 17:00 - Mise à jour le 15/04/2020 à 17:26
Lecture 2 minutes

Le navire de pêche chinois, le Shen Gang Shun 1, s’est échoué sur le platier récifal ouest de l’atoll d’Arutua, le 21 mars,avec à son bord 250 tonnes de carburant de bord, des huiles de bord, 15 tonnes de poisson et 62 tonnes d’appâts.

Le navire, de pavillon chinois, est propriété d’un armateur chinois, Shenzen Shengang Overseas Industrial Co. LTD, et est exploité par une société basée à Taiwan. L’assurance a mandaté un expert maritime pour élaborer un plan de sauvetage du navire, mais ce plan demeure un document générique qui ne présente pas de réel mode opérationnel pour la dépollution du navire et le retirement du navire à l’exclusion du remorquage.

Lire aussi > Requins dans un navire chinois : les associations pour la protection de l’environnement veulent porter plainte

Les rapports établis évoquent une « petite fissure » et l’absence de voie d’eau ou d’atteinte importante à l’intégrité de la coque du navire. Les services de l’État (AEM, JRCC) en charge des mesures de sauvegarde pour la lutte anti-pollution ont été alertés sur cet aspect. Dès le 24 mars, le propriétaire qui en a accusé réception a été mis en demeure d’agir. Une mission d’évaluation est envisagée par le Pays, l’objectif étant d’identifier clairement le mode opérationnel pour intervenir rapidement contre la pollution (retrait de la cargaison, des hydrocarbures et des huiles), incluant le transport jusqu’aux Tuamotu et la prestation des personnes qualifiées et le rendu d’un rapport détaillé incluant les options à privilégier pour la dépollution.

Ce rapport d’expertise précis pourra servir de support dans le cadre de la procédure engagée à l’égard du propriétaire mais aussi pour définir les besoins logistiques et de crédits pour l’intervention en matière de dépollution.

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des ministres :
– Le Pays proroge l’aide à l’exportation en faveur des pêcheurs professionnels 
– Adaptation de certaines dispositions du code du commerce
– Subvention d’investissement en faveur de l’Université de la Polynésie française pour la construction du pôle recherche
– Mise œuvre du Plan de reprise de l’activité de l’administration
– Mise en œuvre de l’opération « Pü Aho » pour le port de masques dans l’administration
– Concours de création artistique à domicile
– Modification du calendrier des manifestations artisanales de l’exercice 2020
– Prévention des risques de contamination au COVID : modification des actes pour les sages-femmes

infos coronavirus