samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

De l’engrais à base de déchets de poissons

Publié le

Des représentants des communes de Tahiti et des îles ont découvert le fonctionnement de l’éco-digesteur dans l’enceinte du CJA (Centre des Jeunes Adolescents) de Fare Ute. Ce dispositif permet de transformer des déchets de poisson en engrais biologique.

Publié le 09/12/2020 à 17:01 - Mise à jour le 09/12/2020 à 17:03
Lecture 2 minutes

Des représentants des communes de Tahiti et des îles ont découvert le fonctionnement de l’éco-digesteur dans l’enceinte du CJA (Centre des Jeunes Adolescents) de Fare Ute. Ce dispositif permet de transformer des déchets de poisson en engrais biologique.

La démonstration a été faite par les élèves du CJA et expliquée par Thomas Moutame, vice-président du SPCPF (syndicat de la promotion des communes en Polynésie française) en charge de la restauration scolaire et communale : « Quand tu fais ton potager, la première récolte tu vas la réussir, la deuxième aussi, mais après il n’y a plus d’éléments dans le sol, dans le compost. Donc il faut apporter de la matière, de l »azote, des oligo-éléments, du phosphate… Tu arroses 3 fois par semaine et tu vois la différence. Je voulais partager cela avec toutes les communes pour pouvoir utiliser tous les produits locaux et manger sainement pour nos enfants à la cantine ».

Grâce au partenariat avec le quai de pêche de Papeete, le CJA récupère 400 kg de reste de poissons par semaine. Le but est d’utiliser cette méthode pour fertiliser les sols des communes en partenariat avec ce projet.

« Depuis le confinement, on a pris conscience que le secteur primaire était très important pour toutes les familles polynésiennes. On a donc décidé de mettre en place au niveau du CJA de Papeete cette fabrication de restes de poissons. Aujourd’hui, on a la chance d’être tout près du quai de pêche, et sachant qu’il rejette avec un prestataire au large plus de 1 000 tonnes de déchets de poissons par an, on en récupère à peu près 400 kilos par semaine. Et sur ces 400 kilos, on fait de l’engrais biologique » indique Heifara Lanteires, directeur du CJA de Fare Ute.

Cet engrais sous forme liquide et soluble sera distribué aux différents établissements de CJA en Polynésie française ainsi qu’aux écoles et associations de Papeete.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.