vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Clean Up The World : Plus de bénévoles pour ramasser plus de déchets

Publié le

Chaque année, une société spécialisée dans le matériel nautique organise à Fare Ute et Motu Uta une opération Clean Up. Pour cette huitième édition, le nombre de bénévoles a fortement augmenté et malheureusement, le nombre de déchets également.

Publié le 17/08/2019 à 17:38 - Mise à jour le 18/08/2019 à 18:01
Lecture 2 minutes

Chaque année, une société spécialisée dans le matériel nautique organise à Fare Ute et Motu Uta une opération Clean Up. Pour cette huitième édition, le nombre de bénévoles a fortement augmenté et malheureusement, le nombre de déchets également.

Plusieurs associations se sont greffées au Clean Up The World organisé ce samedi à Fare Ute, comme le collectif Nana sac plastique, Sea Sheperd ou encore les Eco Kidz du fenua.

« On mène des actions et on fait des vidéos de sensibilisation depuis novembre 2018. C’est très important que les jeunes d’aujourd’hui soient sensibilisés parce que c’est notre avenir, et si on n’arrête pas de faire ce qu’on fait, eh bien on ne pourra plus changer les choses après. (…) On est venus pour aider à ramasser car il y a beaucoup trop de déchets dans la nature, et c’est important de pouvoir essayer d’en ramasser le plus possible. Donc tous ceux qui veulent nous rejoindre le peuvent » a déclaré Kiara Gilroy, Eco Kidz de 12 ans.

Cette année encore, le nombre de participants a augmenté par rapport à l’édition précédente. Beaucoup sont venus en famille. La protection de l’environnement est un état d’esprit que de plus en plus de Polynésiens partagent. « L’événement a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années. Le côté positif, c’est que ça veut dire que de plus en plus de personnes sont sensibilisées à cette cause qui est la protection de notre fenua de tous les déchets jetés sauvagement dans la nature. Maintenant, le triste constat qu’on fait à côté de ça, c’est qu’on ramasse de plus en plus de déchets. Cela ne diminue pas avec les années, et c’est ce qui est réellement dommage » a expliqué Maeva Tamahahe, chargée de communication chez Nautisport, qui a organisé ce Clean Up The World.

Durant quatre heures, les bénévoles réunis en équipe de deux à quatre personnes ont sillonné Fare Ute et Motu Uta pour récolter tous les déchets. Cela allait des boîtes de conserve aux pneus en passant par les batteries de voiture. Les équipes ayant rapporté le plus de déchets ont gagné des lots.


L’an passé, 3,2 tonnes de déchets avaient été ramassées.

infos coronavirus