A VOIR

|

Communiqué

Arue célèbre le Matari’i i raro sur fonds de Blue Climate Summit

Publié le

Arue célèbre, tout au long de ce week-end, le matari’i i raro. La fin de la saison d’abondance. Ce vendredi matin, la commune - à laquelle est rattachée Tetiaroa, au centre de ce sommet - accueillait les protagonistes du Blue Climate Summit alors que s’achève l’événement.

Publié le 20/05/2022 à 16:55 - Mise à jour le 21/05/2022 à 11:02
Lecture < 1 min.

Arue célèbre, tout au long de ce week-end, le matari’i i raro. La fin de la saison d’abondance. Ce vendredi matin, la commune - à laquelle est rattachée Tetiaroa, au centre de ce sommet - accueillait les protagonistes du Blue Climate Summit alors que s’achève l’événement.

Ce vendredi à Arue, les célébrations ont débuté devant le vaste mur du gymnase du complexe sportif Boris Léontieff pour l’inauguration d’une fresque représentant le globe terrestre en proie au réchauffement climatique.

La fresque a été baptisée “Itoito te rere a manu” (Courageux est le vol de l’oiseau). Malgré les dangers et les péripéties qu’il rencontre au large, l’oiseau parcourt des centaines de kilomètres pour trouver sa pitance et la ramener à son nid. L’œuvre a été réalisée par l’artiste Jop’s.

Les participants ont ensuite assisté à l’ouverture du fare arioi, le Fare Nanuu, érigé dans les jardins de la mairie, à côté du paepae. Le fare arioi abritera la reproduction à échelle de la pirogue Faafaite par des jeunes de Arue.

Les festivités autour de la disparition des Pléiades vont se poursuivre tout au long du week-end. Un concert de Hitireva viendra clore cette soirée dans les jardins de la mairie. Samedi, c’est une matinée culturelle qui sera proposée au niveau du complexe sportif. Et dimanche, une randonnée sur le chemin de Aneane…

Edouard Fritch et Teura Iriti. Crédit : Tahiti Nui Télévision