jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Afaahiti : un lâcher de ballons en plastique prévu, la commune dit non

Publié le

Protestations à la Presqu'île contre un événement de lâcher de ballons prévu à Afaahiti samedi à l'occasion de la nouvelle année lunaire.

Publié le 19/02/2020 à 17:21 - Mise à jour le 20/02/2020 à 9:01
Lecture < 1 min.

Protestations à la Presqu'île contre un événement de lâcher de ballons prévu à Afaahiti samedi à l'occasion de la nouvelle année lunaire.

Les internautes et associations dénoncent une pollution organisée. La fédération des associations de protection de l’environnement Te ora Naho a contacté les organisateurs leur demandant d’avoir recours à une alternative plus écologique. Une pétition en ligne a même été lancée.

Ce mercredi sur sa page Facebook, la commune de Taiarapu Est a tenu à « rassurer la population » : « la commune tient à informer ses administrés qu’elle a bien-entendu émis un avis défavorable au lâcher de ballons initialement prévu ce week-end (ce samedi 22 février 2020) sur son territoire communal, en raison principalement de son caractère non maîtrisable et de ses conséquences sur la nature (pour résumer). Quant au reste (tradition, voeux, buffet…), la commune n’y voit bien-entendu aucun inconvénient dans la mesure où la réglementation est respectée. »

Contactée, la commune explique que lâcher des ballons en plastique qui vont fatalement retomber, s’apparente à jeter des détritus dans la nature. Si une plainte été déposée, l’organisateur de l’événement s’exposerait donc à une amende.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.
10:45 Edition spéciale Covid-19 : couvre-feu en Polynésie VOIR LE DIRECT
+