mardi 16 août 2022
A VOIR

|

À Uturoa, les enfants régénèrent la cocoteraie du motu Ofetaro

Publié le

Deux classes de CE2 ont participé à la plantation de 53 cocos germés sur la moitié de l’îlot. Cette action de sensibilisation et d’apprentissage permet aux plus jeunes de comprendre les enjeux économiques et culturels propres à ce grand palmier.

Publié le 28/06/2022 à 16:16 - Mise à jour le 30/06/2022 à 11:06
Lecture 2 minutes

Deux classes de CE2 ont participé à la plantation de 53 cocos germés sur la moitié de l’îlot. Cette action de sensibilisation et d’apprentissage permet aux plus jeunes de comprendre les enjeux économiques et culturels propres à ce grand palmier.

Ce projet s’étend sur trois ans avec les mêmes élèves. Une manière d’assurer le suivi de tout ce qui a été et sera mis en place par les initiateurs et les élèves. Heiarii Roihau, conseiller municipal de Uturoa, se réjouit de pouvoir travailler le coco avec une filière entièrement locale : “Sur ce site, on a des germes de coco qui viennent d’une pépinière du pays. On remercie le service qui a permis cela, les enfants d’ici participeront à régénérer cette cocoterie”.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

L’étape de plantation est complétée par des ateliers ludiques, qui permettent aux enfants de découvrir le potentiel alimentaire, artisanal et financier du cocotier. Une véritable connaissance est nécessaire pour comprendre la variété d’exploitation du coco, comme l’explique Vaihere Tetua, l’adjointe au maire de Uturoa : “Nous avons axé tous nos ateliers sur le cocotier uniquement. On part du tronc, ensuite les palmes, puis tous les dérivés du coco en lui-même. Autour des jours qui viennent, on voudrait que les enfants travaillent autour des attributs et atouts du cocotier, aussi bien des ressources économiques que culturelles”.

(Crédit Photo : Tahiti Nui télévision)

L’idée est d’investir progressivement et durablement la jeunesse dans ce projet de régénération, au-delà d’une simple sensibilisation. Les élus souhaitent une réelle prise de conscience des enfants sur le respect de l’environnement.

infos coronavirus