vendredi 24 septembre 2021
A VOIR

|

600 kg de déchets ramassés sur les plages de Tetiaroa

Publié le

Une dizaine de bénévoles de l'association Te Mana o te Moana et de la Saga Tahiti ont participé jeudi à un ramassage de déchets sur les plages de Tetiaroa. Une opération organisée à l'occasion de la journée mondiale de la Terre pour sensibiliser la population aux ravages de la pollution plastique.

Publié le 23/04/2021 à 15:39 - Mise à jour le 23/04/2021 à 15:39
Lecture 3 minutes

Une dizaine de bénévoles de l'association Te Mana o te Moana et de la Saga Tahiti ont participé jeudi à un ramassage de déchets sur les plages de Tetiaroa. Une opération organisée à l'occasion de la journée mondiale de la Terre pour sensibiliser la population aux ravages de la pollution plastique.

Armés de grands sacs et de bonne volonté, les bénévoles de l’association Te Mana o te Moana et de la Saga Tahiti ont collecté jeudi 7 m3 de déchets sur les plages de Tetiaroa, soit environ 600 kg. Constitués majoritairement de plastique, les déchets ramassés se composent de matériels de pêche (cordages, bouées, fils de pêche, etc.), de bouteilles et de sacs en plastique et d’objets du quotidien (savates, polystyrène, canettes, emballages alimentaires, isolants plastiques, etc.).

De nombreux déchets étaient même encastrés dans la végétation de l’atoll. Présents depuis de nombreuses années, certains étaient recouverts de plantes. Et des micro-plastiques ont été retrouvés sur la vaste majorité des plages, mélangés au sable et à la terre, rendant leur collecte difficile.

Ce ramassage géant de déchets océaniques a été organisé à Tetiaroa, à l’occasion de la journée mondiale de la Terre, afin de nettoyer les plages de l’atoll pour sauvegarder la biodiversité marine et terrestre, mais aussi pour sensibiliser la population aux ravages de la pollution plastique amenée sur les plages de nos îles et atolls éloignés par les courants marins.

Les plages de l’atoll de Tetiaroa constituent un véritable refuge pour de nombreuses espèces marines, tortues vertes, kaveu et oiseaux marins notamment. La présence de cette pollution plastique venue d’autres îles du fenua est donc un véritable signal d’alarme sur la santé de nos îles aussi bien proches qu’éloignées.

(crédit photo : Te Mana o te Moana)

Lors de cet événement, une fresque en BD et des dessins à visée pédagogique ont été réalisés par José Marquez “Hotu Painu”, l’un des bénévoles. Ceux-ci seront utilisés lors des programmes éducatifs de l’association Te Mana o te Moana, aussi bien auprès des scolaires que du grand public.

Rédigé par

infos coronavirus