A VOIR

|

Vers une relance de la filière du café en Polynésie

Publié le

Parmi les différentes cultures exploitées aujourd’hui, quelques rares plantations de caféiers (arabica) subsistent, notamment à Rurutu et Rimatara, dans les Australes. La mission CIRAD (organisme français de recherche agronomique) relative à la relance de la filière du café en Polynésie a rendu ses conclusions au ministère de l'Agriculture aujourd'hui.

Publié le 07/12/2022 à 16:37 - Mise à jour le 07/12/2022 à 16:37
Lecture 2 minutes

Parmi les différentes cultures exploitées aujourd’hui, quelques rares plantations de caféiers (arabica) subsistent, notamment à Rurutu et Rimatara, dans les Australes. La mission CIRAD (organisme français de recherche agronomique) relative à la relance de la filière du café en Polynésie a rendu ses conclusions au ministère de l'Agriculture aujourd'hui.

Le ministre de l’Agriculture a présenté au Conseil des ministres les conclusions de la mission CIRAD (organisme français de recherche agronomique) relative à la relance de la filière du café. L’objectif de cette étude consistait à évaluer l’état de la production issue de Rurutu et Rimatara, puis de concerter les torréfacteurs afin d’établir une stratégie de développement de la filière.

  1. Etat des plantations de café de Rurutu et Rimatara

Les conditions pédoclimatiques des Australes sont favorables à la culture du café. Ainsi, bien que les plantations observées soient très âgées (>40 ans), peu ou pas entretenues, l’état sanitaire des parcelles est satisfaisant et les arbustes sont encore vigoureux. Il est donc possible de valoriser ces vieilles parcelles et de régénérer les caféiers par une taille de recepage.

  • Les variétés de café cultivées

Trois variétés de café ont été plantées en Polynésie française. Elles appartiennent toutes à la famille des arabicas :

  • Le Typica : introduite en 1817 par le capitaine Samuel Marsden, c’est une variété de bonne qualité mais à rendements faibles, sensible aux maladies et adaptée aux conditions d’altitude (températures fraiches) ;
  • Le Caturra : introduite dans les années 70, c’est une variété naine, de qualité standard, à bon rendement. Elle est néanmoins sensible à la rouille ;
  • Le Catimor : introduite dans les années 80, c’est une variété naine à bon rendement et résistante aux maladies fongiques. Néanmoins, son goût est médiocre.

En 2022, deux nouvelles variétés de café (Marsellesa et Starmaya) ont été introduites en Polynésie française. Les semences importées vont permettre la mise en place de parcelles d’essais qui auront pour objectifs de comparer leurs performances dans le contexte polynésien et d’établir de nouvelles références technico-économiques.

  • Stratégie de développement de la filière

Afin d’encourager les caféiculteurs à rajeunir, entretenir et récolter leurs plantations, le CIRAD conseil de mieux rémunérer la production. L’organisme prend l’exemple des cafés d’origine comme le Blue Mountain de Jamaïque, le Bourbon Pointu de la réunion ou le Kona de Hawaii.