jeudi 26 novembre 2020
A VOIR

|

Un maire, Cyril Tetuanui, co-président du comité des finances locales

Publié le

Cela faisait 10 ans que les maires attendaient cela : un tavana, Cyril Tetuanui, devient co-président du comité des finances locales qui gère le Fonds intercommunal de péréquation (FIP). Jusqu'alors, ce comité était dirigé uniquement par le haut-commissaire et le président du Pays.

Publié le 17/11/2020 à 14:49 - Mise à jour le 17/11/2020 à 16:35
Lecture 2 minutes

Cela faisait 10 ans que les maires attendaient cela : un tavana, Cyril Tetuanui, devient co-président du comité des finances locales qui gère le Fonds intercommunal de péréquation (FIP). Jusqu'alors, ce comité était dirigé uniquement par le haut-commissaire et le président du Pays.

Le comité des finances locales (CFL) gère le Fonds intercommunal de péréquation (FIP). Il est composé de 24 membres : 8 représentants de l’Etat, 2 du gouvernement et 2 de l’assemblée de la Polynésie, 10 maires élus au sein de chaque archipel, et 2 présidents de groupement intercommunal.

Le CFL était jusqu’alors dirigé conjointement par le président du Pays et le haut-Commissaire. Les Tavana attendaient cela depuis longtemps. Ce mardi, les membres ont procédé à la première élection du maire associé à la co-présidence du comité des finances locales. Cette évolution du mode de gouvernance est permise suite à la modification de la loi organique statutaire intervenue en 2019

Cyril Tetuanui devient co-président au côté d’Edouard Fritch et Dominique Sorain. « C’est un jour important pour les communes, déclare le tavana de Tumaraa.« 

Le maire de Punaauia Simplicio Lissant, est son suppléant : « C’est une revendication qui remonte à à peu près 10 ans. Les maires n’ont eu de cesse de réclamer une juste reconnaissance de la place des tavana dans la gestion de fonds qui reviennent aux communes (…) On ne va rien révolutionner. On a toujours bien fonctionné. On va coopérer avec l’Etat et le Pays », déclare-t-il.

Cyril Tetuanui a été élu pour un mandat de 6 ans : « Ce matin, pour ma première prise de fonction il a été question du bilan de la mandature précédente. Nous devrions nous revoir en début d’année prochaine, janvier ou février, pour se pencher sur les nombreux projets déjà déposés. Nous en avons déjà enregistré 71 de différentes communes, qui portent sur le financement de construction de bâtiment, d’établissements scolaires et bien d’autres pour une enveloppe de 3 milliards de Fcfp. Notre tâche ces prochains mois, jusqu’en février, est de déterminer comment distribuer au mieux cette enveloppe aux communes. »

Il indique que le FIP devrait progressivement diminuer de 25 à 30%. « Cette année le FIP est de 18 milliards. Nous avons un reliquat du FIP de cette année à hauteur de 6 à 7 milliards que nous allons consacrer aux communes qui vont rencontrer de grandes difficultés pour les 3 prochaines années. Nous sommes aussi dans la réflexion de mettre en place un fonds de secours, c’est ce qui est ressorti de la rencontre de ce matin. Un fond pour venir en aide aux communes dans la survenue d’intempéries, cyclones ou encore face à la crise sanitaire que nous subissons. Je pense que ce fond devrait être opérationnel dès l’année prochaine. »

Anthony Jamet, maire de Taiarapu-Est et Benoit Kautai, maire de Nuku Hiva ont été choisis pour représenter les présidents des établissements de coopération intercommunale au sein du comité des finances locales.

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.