Trafic record chez Aéroport de Tahiti

Publié le

C’est une année 2023 historique pour ADT. La société prévoit de finir l’année avec 2.4 millions de passagers pour l’ensemble de ses 4 aéroports soit 15% de plus par rapport à 2019. Belle performance pour son directeur général Jean-Michel Ratron qui part à la retraite dans quelques jours. Et qui est revenu, ce jeudi matin, sur les circonstances de ce record, ce matin, avec son successeur.

Publié le 26/10/2023 à 18:01 - Mise à jour le 27/10/2023 à 8:59

C’est une année 2023 historique pour ADT. La société prévoit de finir l’année avec 2.4 millions de passagers pour l’ensemble de ses 4 aéroports soit 15% de plus par rapport à 2019. Belle performance pour son directeur général Jean-Michel Ratron qui part à la retraite dans quelques jours. Et qui est revenu, ce jeudi matin, sur les circonstances de ce record, ce matin, avec son successeur.

A entendre Jean-Michel Ratron, directeur général de la société Aéroport de Tahiti, personne n’aurait parié sur un record du trafic aérien de passagers en 2023 : plus de 15% par rapport à 2019. Tous ont vécu les années sombres de la pandémie du covid avec un effondrement de la fréquentation en 2020-2021. Et finalement, les touristes sont revenus très rapidement.

« Tout ça, c’est lié à plusieurs facteurs. Il y a d’une part l’attractivité de la destination de la Polynésie française notamment sur les marchés américains et les marchés européens. On est une destination qui est très attractive. Et on a également, sur le marché domestique, un nouvel opérateur avec Air Moana qui a finalement participé à la dynamisation et à la reprise du trafic domestique vers les îles. »

Tahiti, Raiatea, Bora Bora et Rangiroa : les 4 aéroports gérés par ADT profitent de cette forte reprise avec 69% des voyageurs rien que pour Tahiti. Les offres vont s’étoffer. Après Seattle, le Japon s’ouvre à la Polynésie à partir le lundi et Delta Airlines revient sur le fenua la semaine prochaine. Le concessionnaire a aussi de belles perspectives pour diversifier ses offres de commerces et de services.

– PUBLICITE –

« Il y a également la volonté pour ADT de vouloir faire vivre la galerie et l’aérogare au travers d’une possibilité de shopping qui sera renforcée.« 

Et malgré la fin de la concession, ADT continue ses opérations d’investissements : près de 4 milliards sur fonds propres serviront à des travaux. Arrivé il y a seulement 3 semaines, le nouveau directeur Gwenvael Ronsin-Hardy est déjà opérationnel et connait la Polynésie. « Ça fait 20 ans que je travaille dans la gestion aéroportuaire. J’ai travaillé dans les plus grands aéroports et les plus petits. J’étais déjà venu toujours pour le compte d’Egis qui est exploitant de l’aéroport, entre 2016 et 2018 justement pour ADT. »

L’État prévoit de relancer l’appel d’offres de la concession de Tahiti Faaa à la fin de l’année ou début 2024. C’est une page qui se tourne pour Jean-Michel Ratron qui prend sa retraite le 1er novembre après 4 ans de bons et loyaux services et la fierté de n’avoir licencié aucun salarié pendant la crise covid.

Dernières news