lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Thon : le prix monte

Publié le

Moins de thon dans nos eaux. Conséquence : les prix augmentent. Le thon blanc frôle les 1500 Fcfp le kg. Le filet de thon rouge peut monter jusqu'à 2200 Fcfp...

Publié le 19/08/2019 à 15:28 - Mise à jour le 20/08/2019 à 9:52
Lecture 2 minutes

Moins de thon dans nos eaux. Conséquence : les prix augmentent. Le thon blanc frôle les 1500 Fcfp le kg. Le filet de thon rouge peut monter jusqu'à 2200 Fcfp...

« Ça fait quelque chose comme deux mois qu’on a un peu plus de mal à trouver le poisson, explique Yann Ching Directeur général de Vini Vini . Les rendements sont un peu plus bas en ce moment et donc on essaie de retrouver ce poisson là de façon à ce que les volumes de pêche reviennent à la normale. » Moins de poisson, et donc un prix plus élevé en magasin.

« On le vend entre 1300 et 1500 Fcfp le kg de thon blanc en magasin. Ça fluctue beaucoup puisque depuis le retrait du thon de la liste des PPN, les distributeurs sont libres d’appliquer les marges qu’ils souhaitent donc je ne pourrais pas vous dire à quel prix ils pratiquent à l’étal en ce moment. Pour les mareyeurs, on est entre 1300 et 1500 Fcfp le kg pour un filet de thon blanc. Le thon rouge est un peu plus cher. On est entre 2000 et 2200 Fcfp le kg pour un filet de thon rouge. »

Une hausse qui ne devrait pas durer selon Yann Ching. « Dès que les rendements reviennent à la normale, les prix reviennent à des choses un peu plus abordables. Après, tout est une histoire de rentabilité pour le pêcheur parce que forcément lorsque les volumes sont un peu plus bas, le mareyeur doit acheter un peu plus cher le poisson au pêcheur de manière à ce qu’il puisse s’y retrouver au niveau des charges. Et lorsque les volumes sont un peu plus grands, le pêcheur joue le jeu également en baissant les prix. »

Du côté des consommateurs, la hausse du prix du thon ne passe pas inaperçue. Mais le poisson se vend quand même : « Ça a un peu augmenté mais je suis obligé d’en prendre pour mon business : les sushis. La semaine dernière ça a baissé et cette semaine ça a augmenté de 200 Fcfp. Mais bon, on n’y peut rien« , nous dit Julien Metuaaro.

En Polynésie, le volume de pêche hauturière est de 6000 tonnes à l’année.

infos coronavirus