lundi 8 août 2022
A VOIR

|

Restauration : un chiffre d’affaires 2021 plus élevé qu’en 2019

Publié le

Les chiffres du tourisme du second trimestre de 2021 sont tombés : si la Polynésie comptabilise certes moins de visiteurs qu'en 2019 à la même période, les touristes sont restés plus longtemps et la clientèle locale n'a jamais été aussi friande des séjours dans les îles depuis 2012. Les professionnels de la restauration observent même une hausse du chiffre d'affaires du secteur de 4% par rapport à 2019.

Publié le 21/12/2021 à 17:10 - Mise à jour le 21/12/2021 à 17:10
Lecture 3 minutes

Les chiffres du tourisme du second trimestre de 2021 sont tombés : si la Polynésie comptabilise certes moins de visiteurs qu'en 2019 à la même période, les touristes sont restés plus longtemps et la clientèle locale n'a jamais été aussi friande des séjours dans les îles depuis 2012. Les professionnels de la restauration observent même une hausse du chiffre d'affaires du secteur de 4% par rapport à 2019.

La Polynésie a accueilli 12 250 touristes au deuxième trimestre 2021. C’est 47 000 de moins qu’à la même période en 2019, selon les derniers chiffres de l’Institut de la statistique. Néanmoins, ces mêmes chiffres se concentrent uniquement sur la fréquentation touristique de mai et juin 2021, car le fenua avait fermé ses frontières à partir de février en raison de l’épidémie.

En mai 2021, c’est principalement l’hôtellerie internationale qui bénéficie de l’arrivée des touristes Nord-américains – qui représentent deux tiers des effectifs. La petite hôtellerie et les meublés du tourisme du type AirBnb doivent attendre la clientèle métropolitaine en juin pour reprendre une certaine activité économique.

Des séjours plus longs

Au total, entre juillet 2020 et juin 2021, un peu plus de 57 000 touristes sont venus au fenua, soit 65,1% de moins qu’entre juillet 2019 et juin 2020. Pour autant, leurs séjours sont plus longs, avec une durée moyenne de 7 jours de plus qu’en 2019.

Car si les américains ne restent que 0,7 jours de plus qu’avant la crise – soit 11,5 jours -, ce sont les marchés métropolitain (+19,2 jours par rapport à 2019) et européen (+21,7 jours par rapport à 2019) qui font grimper les chiffres en restant en moyenne 44,8 jours et 36,5 jours. Les séjours pour motifs professionnels ou familiaux, plus longs que les séjours d’agréments, sont à l’origine de cette hausse.

Peu de croisiéristes

Sur les 12 267 touristes enregistrés au second trimestre 2021, seuls 1 556 effectuent des croisières, uniquement intra-polynésiennes, les croisières transpacifiques étant à l’arrêt depuis un an. Le yachting reste la forme d’hébergement privilégiée, les yachters représentant à eux-seuls 85% de la clientèle flottante.

39,5% de touristes locaux

Conséquence de la fermeture des frontières et probablement de la mise en place des coupons Titeti ai’a, les Polynésiens sont friands des îles en mai et juin 2021. Les ventes à destination de la clientèle locale obtiennent même leur meilleur résultat depuis 2012, avec 21 000 chambres vendues sur le trimestre. Les locaux privilégient les établissements de Tahiti puis de Moorea et de Bora Bora. Dans les Îles Sous-le-Vent, le nombre de chambres vendues est d’ailleurs plus élevé qu’il y a deux ans, soit 4 170 chambres en 2021 contre 3 790 en 2019.

Au total, les Polynésiens représentent 39,5% de l’ensemble des touristes recensés sur le second trimestre 2021.

Vols internationaux et domestiques : un meilleur remplissage qu’en 2020

Alors que le second trimestre 2020 enregistrait seulement 664 passagers, celui de 2021 fait état de 16 717 arrivées par avion, avec un remplissage moyen de 50%.

Les vols inter-îles observent aussi une meilleure activité qu’en 2020, avec 60 000 passagers débarqués sur le second trimestre 2021 soit 6 fois plus que l’an dernier.

Chiffre d’affaires en hausse dans la restauration

Si le secteur de tourisme a vu son chiffre d’affaires globale baisser, passant de 32,5 milliards de Fcfp en 2019 à 16,1 milliards de Fcfp en 2021, les entreprises de restauration, elles, ont connu une année plus florissante qu’en 2019. Alors que la restauration rapportait 5,2 milliards de Fcfp il y a deux ans, le secteur a enregistré 5,4 milliards de Fcfp de chiffre d’affaires en 2021, soit une augmentation de 4% sur deux ans. De tous les autres services liés au tourisme, c’est le seul à avoir observé une hausse.

infos coronavirus