mercredi 18 mai 2022
A VOIR

|

Quel budget pour les communes en 2021 et 2022 ?

Publié le

Dans le cadre de la gestion du Fonds intercommunal de péréquation (FIP), le comité des finances locales (CFL) s’est rassemblé ce jeudi. Les membres du comité ont dressé le bilan de l’exercice 2021 et voté le budget 2022, qui arrête notamment la liste des projets communaux et intercommunaux financés par le FIP et la répartition des dotations annuelles entre l’ensemble des communes.

Publié le 24/02/2022 à 17:27 - Mise à jour le 19/03/2022 à 10:24
Lecture < 1 min.

Dans le cadre de la gestion du Fonds intercommunal de péréquation (FIP), le comité des finances locales (CFL) s’est rassemblé ce jeudi. Les membres du comité ont dressé le bilan de l’exercice 2021 et voté le budget 2022, qui arrête notamment la liste des projets communaux et intercommunaux financés par le FIP et la répartition des dotations annuelles entre l’ensemble des communes.

En 2022, l’Etat et le Pays contribuent au FIP, respectivement, à hauteur de 1,88 milliard Fcfp et d’un peu plus de 15 milliards Fcfp.

Pour rappel, le FIP constitue la principale ressource financière annuelle des communes de la Polynésie française. Ce fonds finance les dotations de fonctionnement de l’ensemble des communes mais aussi de nombreux projets d’investissement, en complément d’autres dispositifs de soutien de l’Etat et du Pays.

Les dotations libres d’emploi versées aux communes atteignent 15,94 milliards Fcfp avec une hausse de 165 millions Fcfp en faveur des dotations non affectées de fonctionnement par rapport à 2021. Depuis 2017, les dotations non affectées ont progressé de plus d’1,48 milliards Fcfp : 1,075 milliards Fcfp en fonctionnement et 413 millions Fcfp en investissement.

Conscient des effets de la crise sanitaire et notamment de son impact sur les prix, le CFL a souhaité garantir un niveau de ressources pour les collectivités locales, fortement mobilisées pour accompagner et soutenir leurs populations.

Le renforcement de la capacité des communes et de leurs groupements à financer des projets d’investissements structurants, en tant que leviers pour l’activité économique et l’emploi qui en découlent, est également assuré par l’octroi de subventions pour des opérations spécifiques. 66 nouvelles opérations ont été programmées pour un montant total de 2,471 milliards Fcfp.

Ces projets s’ajoutent aux 185 autres engagés les années passées et toujours en cours de réalisation. Ces investissements concernent en premier lieu des constructions scolaires, qui représentent plus de 70% des crédits mobilisés, mais également des équipements relevant des domaines de la protection civile ou encore de l’environnement. L’acquisition d’équipements de cuisine pour la cantine scolaire de Hao ou encore la construction de la caserne de sapeurs-pompiers de Bora Bora sont quelques-uns des projets concrets qui ont bénéficié d’un financement du FIP.

infos coronavirus