dimanche 23 janvier 2022
A VOIR

|

Quel budget consacrent les Polynésiens aux fêtes cette année ?

Publié le

Se faire plaisir et avoir une attention pour ses proches : c’est l’état d’esprit des consommateurs en ces fêtes de fin d’année. Pour Noël, le budget cadeaux des plus économes augmente, parfois au détriment du menu du réveillon. De quoi faire sourire les commerçants de Papeete. Mais l’allégresse pourrait être de courte durée...

Publié le 17/12/2021 à 17:54 - Mise à jour le 18/12/2021 à 8:52
Lecture 2 minutes

Se faire plaisir et avoir une attention pour ses proches : c’est l’état d’esprit des consommateurs en ces fêtes de fin d’année. Pour Noël, le budget cadeaux des plus économes augmente, parfois au détriment du menu du réveillon. De quoi faire sourire les commerçants de Papeete. Mais l’allégresse pourrait être de courte durée...


Malgré une autre année de crise sanitaire et un confinement à la fin du troisième trimestre, les Polynésiens ont décidé de se faire plaisir pour les fêtes de fin d’année. À Papeete, les commerçants observent des dépenses égales voire supérieures aux années précédentes : “par rapport à l’année dernière, dans les chiffres, je suis à peu près dans les mêmes niveaux”, constate Agnès Sautel, commerçante. “Par contre, c’est vrai que l’an dernier, lors de la dernière semaine de Noël, les gens avaient vraiment dépensé plus que les autres années. Pour cette année, la tendance sera vraiment donnée à partir de lundi”.

De son côté, Guy Loussan, président de la fédération générale du commerce et gérant d’une boutique haut de gamme, reconnaît que “dans l’ensemble, les gens ont beaucoup plus dépensé cette année. Ils se sont lâchés”. Alors qu’en 2020, le panier moyen de ses clients était de 17 000 Fcfp, ils dépensent en moyenne 20 000 Fcfp en 2021. Des chiffres qui s’expliquent selon lui par une épargne des foyers lors du confinement.

Pas de baisse de chiffres d’affaires pour les commerçants pour cette période de Noël (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Mais les réjouissances pourraient être de courte durée. Les commerçants annoncent une inflation dès l’année prochaine : “les annonces qui nous ont été faites nous rendent un peu moroses : augmentation de la TVA, le prix des containers qui a énormément augmenté… Même si le commerçant fait des marges correctes, les prix vont augmenter parce qu’on n’a pas le choix”, déplore Agnès Sautel. Une inquiétude partagée par le président de la fédération générale du commerce : “en moyenne, les prix ont augmenté de 8% chez nous, forcément avec le frêt et toutes les charges, j’ai peur que l’année prochaine, les prix de vente augmentent. […] Le container coûte cher, il a beaucoup augmenté, beaucoup plus en provenance d’Asie que d’Europe”.

Des craintes qui pour l’instant n’enlèvent rien à la magie de Noël. Pour ceux qui n’ont pas encore acheté leurs cadeaux, une nocturne au centre-ville de Papeete est prévue jusqu’à 21h00 ce vendredi soir.

infos coronavirus