samedi 10 avril 2021
A VOIR

|

Premiers services pour l’un des nouveaux restaurants de l’esplanade Jacques Chirac

Publié le

Dès mercredi les riverains et visiteurs de la capitale vont pouvoir découvrir l’aménagement de l’esplanade Jacques Chirac, à l’extrémité de la promenade du Front de mer, et en amont du Parc Paofai : un nouvel espace en plein de cœur de Papeete. Il accueille deux restaurants. L’un d’entre eux a effectué son premier service test vendredi soir.

Publié le 12/12/2020 à 16:41 - Mise à jour le 12/12/2020 à 16:42
Lecture 2 minutes

Dès mercredi les riverains et visiteurs de la capitale vont pouvoir découvrir l’aménagement de l’esplanade Jacques Chirac, à l’extrémité de la promenade du Front de mer, et en amont du Parc Paofai : un nouvel espace en plein de cœur de Papeete. Il accueille deux restaurants. L’un d’entre eux a effectué son premier service test vendredi soir.

Il a l’allure d’un bateau sur le front de mer… ce bâtiment est l’un des deux nouveaux restaurants de la place Jacques Chirac. Contemporain, il surprendra certainement les visiteurs qui pourront admirer le coucher de soleil sur Moorea, tout en prenant l’apéritif. « C’est 4 ans de gestation depuis l’appel à projets à la conformité qu’on a obtenue le 1er décembre. Là on y est ! C’est un établissement qui est proche de la mer, on y est bien, ça change. On a l’impression d’être dans un bateau. On niveau confort de travail on est top » nous dit Robin Coutant, directeur du restaurant.

À cinq jours de l’ouverture officielle de l’esplanade Jacques Chirac, un service test est offert à tous ceux qui ont œuvré pour la création de ce restaurant. « Le vendredi soir c’est pour remercier tous nos fournisseurs, les intervenants du bâtiments, architectes, plâtriers, fournisseurs boissons et nourriture et demain (samedi NDLR) on continue le service test avec un cercle un peu plus réduit d’amis et de famille. »

Bulles, courbes, lumière… l’architecture évoque l’environnement maritime. Le restaurant est d’ailleurs baptisé Meherio, la sirène… Damien Cassan et Heirani Heminway, architectes du restaurant, expliquent la démarche : « L’objet du projet a été de mettre en oeuvre un espace onirique à travers le monde maritime et féminin », « On a travaillé sur une forme qui est la bulle d’oxygène, qui a été l’élément fondateur du projet. Et donc cette bulle qu’on retrouve dans le lounge, qui pétille, qui est en effervescence, et qui accompagne l’usager dans sa déambulation partout dans l’espace ». « L’idée c’était de le traduire comme ça, comme une bulle d’oxygène et c’est ce que recherchent les gens, surtout qu’aujourd’hui avec le port du masque, avec tout ce qui nous arrive, les gens ont besoin d’être détendus ».

Une invitée de marque était présente ce vendredi, Miss Tahiti Matahari Bousquet : « J’avais hâte de voir ce que ça serait parce que ça fait un moment qu’on voit les travaux évoluer. Du coup je suis super heureuse d’être ici et de découvrir ce nouveau projet qui apporte un peu de positivité et de fun dans cette période un peu lugubre. »

Direction les cuisines. Au menu de ce service test… « On a eu une contrainte qu’on s’est imposée, c’est de mettre dans chaque plat et chaque boisson un élément tahitien (…) On veut se concentrer vraiment sur du local« , nous dit Robin Coutant. « C’est la carte qu’on a élaboré depuis deux mois (…) C’est un privilège de pouvoir gérer cette équipe avec 90% de locaux. J’ai une belle brigade, j’ai un peu de chaque culture c’est top (…) On dresse une souris d’agneau, il y a un magret de canard, on a un mahi mahi grillé et du foie gras. En dessert on propose une mousse au chocolat avec crème chantilly speculos fait maison. C’est Noël avant l’heure. » se réjouit Teva Tokoragi, chef cuisinier.

Pour découvrir les surprises que recèle cette esplanade réaménagée, rendez-vous mercredi, jour de l’inauguration. De quoi égayer quelque peu ces fêtes sous couvre-feu.

Crédit Tahiti Nui Télévision

infos coronavirus