vendredi 7 août 2020
A VOIR

|

Plusieurs vols de vanille à Taha’a

Publié le

Des vols à répétition ont été recensés ces dernières semaines à Taha'a. Près d’une tonne de gousses de vanilles ont été dérobées directement dans les serres de plusieurs vanilliculteurs, déçus et en colère…

Publié le 19/07/2019 à 10:15 - Mise à jour le 19/07/2019 à 16:45
Lecture 2 minutes

Des vols à répétition ont été recensés ces dernières semaines à Taha'a. Près d’une tonne de gousses de vanilles ont été dérobées directement dans les serres de plusieurs vanilliculteurs, déçus et en colère…

La colère est toujours palpable dans la famille Hitimaue. Près de 200 kg de vanille mûre ont été dérobés dans leurs serres ces dernières semaines. Ecœuré, Jacques a mis du temps avant de revenir sur les lieux du vol. « Je suis très déçu comme c’est notre première récolte car on n’en a pas eu d’autre cette année. Cela fait presque 2 ans maintenant qu’on cette serre. C’était notre première récolte et on nous a tout pris » déplore le vanilliculteur.

La serre de la la famille Hitimaue. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
La serre a été vandalisée à plusieurs endroits : les bâches ont été arrachées. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

C’est un vrai coup dur pour ce couple de retraités. Cette première coupe estimée à 3 millions de Fcfp aurait amorti leur investissement. « Quand on investi dans quelque chose, il faut toujours un retour. Sinon, eh bien, cela ne sert à rien… On a compté, pour cette première récolte de cette nouvelle serre, cela frôlait dans les 100 et quelque kilos. (…) Maintenant, il faut attendre l’année prochaine » explique Meari Hitimaue, vanillicultrice.

Aucun district de l’île n’a été épargné. Selon certains acheteurs, ces vols ne datent pas d’hier. Le prix du kilo de vanille mûre fixé à 15 000 Fcfp aujourd’hui serait la motivation. « Peut-être qu’on nous a déjà proposé de la vanille volée et qu’on en a déjà achetée. Admettons que ce sont des jeunes qui volent, ils vont passer à un agriculteur de vanilles qui’l nous en revend ensuite. Et nous on croit que c’est de la vanille de l’agriculteur » nous dit Jocelyn Boukanso, acheteuse de vanille.

Sur le marché, la vanille préparée se vend entre 60 000 et 100 000 Fcfp le kilo. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Plusieurs plaintes ont été enregistrées par la brigade de gendarmerie de Taha’a.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV