mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Plusieurs vols de vanille à Taha’a

Publié le

Des vols à répétition ont été recensés ces dernières semaines à Taha'a. Près d’une tonne de gousses de vanilles ont été dérobées directement dans les serres de plusieurs vanilliculteurs, déçus et en colère…

Publié le 19/07/2019 à 10:15 - Mise à jour le 19/07/2019 à 16:45
Lecture 2 minutes

Des vols à répétition ont été recensés ces dernières semaines à Taha'a. Près d’une tonne de gousses de vanilles ont été dérobées directement dans les serres de plusieurs vanilliculteurs, déçus et en colère…

La colère est toujours palpable dans la famille Hitimaue. Près de 200 kg de vanille mûre ont été dérobés dans leurs serres ces dernières semaines. Ecœuré, Jacques a mis du temps avant de revenir sur les lieux du vol. « Je suis très déçu comme c’est notre première récolte car on n’en a pas eu d’autre cette année. Cela fait presque 2 ans maintenant qu’on cette serre. C’était notre première récolte et on nous a tout pris » déplore le vanilliculteur.

La serre de la la famille Hitimaue. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
La serre a été vandalisée à plusieurs endroits : les bâches ont été arrachées. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

C’est un vrai coup dur pour ce couple de retraités. Cette première coupe estimée à 3 millions de Fcfp aurait amorti leur investissement. « Quand on investi dans quelque chose, il faut toujours un retour. Sinon, eh bien, cela ne sert à rien… On a compté, pour cette première récolte de cette nouvelle serre, cela frôlait dans les 100 et quelque kilos. (…) Maintenant, il faut attendre l’année prochaine » explique Meari Hitimaue, vanillicultrice.

Aucun district de l’île n’a été épargné. Selon certains acheteurs, ces vols ne datent pas d’hier. Le prix du kilo de vanille mûre fixé à 15 000 Fcfp aujourd’hui serait la motivation. « Peut-être qu’on nous a déjà proposé de la vanille volée et qu’on en a déjà achetée. Admettons que ce sont des jeunes qui volent, ils vont passer à un agriculteur de vanilles qui’l nous en revend ensuite. Et nous on croit que c’est de la vanille de l’agriculteur » nous dit Jocelyn Boukanso, acheteuse de vanille.

Sur le marché, la vanille préparée se vend entre 60 000 et 100 000 Fcfp le kilo. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Plusieurs plaintes ont été enregistrées par la brigade de gendarmerie de Taha’a.

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.