dimanche 24 mai 2020
A VOIR

|

Perliculture : Teva Rohfritsch appelle à la responsabilité des professionnels

Publié le

Dans le cadre du plan de sauvegarde économique pour lutter contre les effets liés à l’épidémie du Covid-19, le Vice-président de la Polynésie française, ministre de l’Économie bleue, Teva Rohfritsch, a mis en place plusieurs mesures spécifiques pour préserver les emplois et accompagner les professionnels de la perliculture.

Publié le 06/04/2020 à 17:14 - Mise à jour le 06/04/2020 à 17:15
Lecture < 1 min.

Dans le cadre du plan de sauvegarde économique pour lutter contre les effets liés à l’épidémie du Covid-19, le Vice-président de la Polynésie française, ministre de l’Économie bleue, Teva Rohfritsch, a mis en place plusieurs mesures spécifiques pour préserver les emplois et accompagner les professionnels de la perliculture.

Ces mesures sont notamment le moratoire sur les redevances d’autorisation d’occupation temporaire maritime en faveur des fermiers perlicoles et l’exonération sur la taxe d’exportation de perles de culture de Tahiti (DSPE).

Le ministre de l’Économie bleue souligne que la priorité du gouvernement est d’aider les familles qui n’ont plus aucune rentrée financière du fait du confinement, en permettant à chaque acteur perlicole de préserver sa trésorerie pour traverser cette crise sanitaire, et par la suite économique, qui s’en suivra.

En ces temps de crise exceptionnelle, l’esprit de responsabilité et le devoir de suggestion demeurent des principes permanents qui doivent animer aussi bien les services de l’administration, mais également les perliculteurs.

Il exhorte les professionnels du secteur (producteurs, négociants, bijoutiers, associations, services administratifs) à ne pas se tromper de combat. À ce jour, chaque professionnel a la responsabilité des produits qu’il met sur le marché et de la qualité qu’il veut promouvoir.

Le ministre prépare avec les équipes mobilisées un plan de mesures post-crise sanitaire qui sera présenté au Conseil de la perliculture. Des mesures fortes devraient être prises dès le rétablissement des marchés internationaux, en tirant collectivement les leçons de la situation. Aucune piste n’est écartée.

Le Vice-président rappelle les règles de prudence face au coronavirus et encourage les professionnels de la perliculture et leur famille à respecter les gestes barrières et à prendre soin d’eux.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Arrêt de la liaison inter-îles aux Marquises : l’inquiétude des...

Dans les îles dont la desserte aérienne est suspendue, élus et population sont inquiets. Les représentants de la Communauté de communes des Marquises ont adressé leurs doléances au Président du Pays et au Haut-commissaire.

Raiatea : une rentrée inédite pour 400 élèves de...

C’est une rentrée des classes particulière pour ce lycée. Aujourd’hui seule une partie des élèves est accueillie à l’école. Gestes barrières et...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV