dimanche 26 juin 2022
A VOIR

|

Communiqué

Pas de hausse du prix de l’électricité… pour le moment

Publié le

Malgré l’envolée des cours des carburants, qui s’amplifie depuis le début de l’année, le Conseil des ministres a décidé de maintenir le prix de gros du gazole pour l’alimentation des centrales de production d’électricité à 55,18 Fcfp le litre, pour ce qui concerne le dernier chargement de juin. Une décision qui permet d’éviter la hausse mécanique du prix de l’électricité et, donc, d’assurer la préservation du pouvoir d’achat des polynésiens.

Publié le 08/06/2022 à 15:24 - Mise à jour le 08/06/2022 à 15:55
Lecture < 1 min.

Malgré l’envolée des cours des carburants, qui s’amplifie depuis le début de l’année, le Conseil des ministres a décidé de maintenir le prix de gros du gazole pour l’alimentation des centrales de production d’électricité à 55,18 Fcfp le litre, pour ce qui concerne le dernier chargement de juin. Une décision qui permet d’éviter la hausse mécanique du prix de l’électricité et, donc, d’assurer la préservation du pouvoir d’achat des polynésiens.

La valeur CAF des chargements de gazole a progressé de 13,5% ce mois-ci et s’établit aujourd’hui à 130 Fcfp le litre. C’est le fonds de régulation des hydrocarbures (FRPH) qui prend en charge la différence.

Cette dépense supplémentaire de 142 millions de Fcfp pour le seul mois de juillet, vient se cumuler avec celles relatives aux autres carburants déjà livrés. Ainsi, la dépense mensuelle totale du FRPH pour maintenir le niveau des carburants destinés à la production d’électricité s’élève à 438 millions de Fcfp.

Pour l’ensemble des carburants destinés aux professionnels et particuliers, le FRPH est sollicité, au titre du seul mois de juin, à hauteur de 1,3 milliard Fcfp.

Depuis le début de l’année, l’effort de la collectivité pour maintenir un bouclier-prix sur les carburants, s’élève à 3,6 milliards de Fcfp.

infos coronavirus