jeudi 9 juillet 2020
A VOIR

|

Marché de Papeete : la vente de couronnes de fleurs a repris, mais…

Publié le

Les vendeuses de couronnes de fleurs du marché de Papeete ont pu reprendre leur activité qu’aujourd’hui. Une reprise au ralenti car elles doivent faire face à un problème d’approvisionnement en fleurs et de pénurie de clients.

Publié le 28/05/2020 à 15:38 - Mise à jour le 28/05/2020 à 16:37
Lecture 2 minutes

Les vendeuses de couronnes de fleurs du marché de Papeete ont pu reprendre leur activité qu’aujourd’hui. Une reprise au ralenti car elles doivent faire face à un problème d’approvisionnement en fleurs et de pénurie de clients.

Le geste est toujours assuré. Les deux mois d’arrêt n’auront pas eu raison de la dextérité des mama du marché, mais avec plus de tables vides que fleuries, l’allée des couronnes de fleurs n’a plus le même éclat. Les mama aux doigts de fée n’ont pas toutes répondu présentes pour cette reprise. « Toutes les mama sont au courant, donc je ne sais pas, peut-être que les autres mama vont arriver un peu en retard » déclare Jeannette Tauapaohu, vendeuse de couronnes de fleurs.

Il faut dire que réinvestir les lieux n’est pas tout. Sans fleurs à enfiler, la trentaine de mama habituellement présentes ne pourront pas proposer grand-chose… Jeannette, par exemple, a l’habitude de s’approvisionner à Maupiti, où les tarifs sont plus avantageux pour les tiare tahiti. Mais avec l’arrêt de la liaison aérienne, elle a dû se débrouiller autrement : « On va aller voir de table à table, s’ils peuvent nous donner. Moi, j’ai confiance en une mamie qui est ici, qui me donne des paquets de fleurs. Et s’il n’y a pas de tiare tahiti, on fait des fougères ou des fleurs qui se trouvent ici à Tahiti, comme des bougainvilliers ou du miri. Pourvu que tu travailles un peu sur la table. »

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Mais l’approvisionnement en fleurs n’est pas le gros du problème : « Il n’y a pas beaucoup de clients, je crois que les gens n’ont plus de sous. On n’a eu personne depuis ce matin. On verra après » nous dit Rose Terakauhau, vendeuse de couronnes de fleurs. « Faut y aller doucement, voir ce que ça donne ce week-end. Et on verra le week-end prochain » ajoute Jeannette.

Malgré une reprise difficile, les mama du marché gardent le moral. Elles misent sur la fête des mères, le dimanche 7 juin, pour tenter de rendre à la tradition de la couronne de fleurs toutes ses couleurs et ses senteurs.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Samuel Zijp, aito d’ultra-trail, veut relier plusieurs sommets de...

Samuel Zijp, athlète d’ultra-trail, s’est lancé le défi de relier plusieurs sommets de Tahiti à pied en moins de 28 heures ce week end. Pour cet "Air Tahiti Nui Summits Challenge", il sera accompagné de deux amis, mais il espère que plusieurs personnes les rejoindront pendant la course pour partager la passion du sport avec eux.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV