jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

L’ISPF détaille les chiffres de l’économie fragilisée par la pandémie

Publié le

La covid-19 a dégradé la santé économique de la Polynésie. L’ISPF publie son point de conjoncture de l’année 2020 au quatrième trimestre. Il dresse un tableau morose d’une année marquée par la pandémie. Les mesures prises à l’international ont fortement dégradé les activités, et principalement celles liées au tourisme.

Publié le 12/04/2021 à 15:21 - Mise à jour le 12/04/2021 à 16:18
Lecture 3 minutes

La covid-19 a dégradé la santé économique de la Polynésie. L’ISPF publie son point de conjoncture de l’année 2020 au quatrième trimestre. Il dresse un tableau morose d’une année marquée par la pandémie. Les mesures prises à l’international ont fortement dégradé les activités, et principalement celles liées au tourisme.

Le secteur du tourisme a évolué et continue d’évoluer au rythme des restrictions. Alors que la réouverture de la destination à la mi-juillet 2020 avait permis de retrouver une légère dynamique, la dégradation sanitaire en Europe, et les restrictions des voyages ont vite freiné cette reprise de l’activité.

Au quatrième trimestre 2020, le Pays enregistre 20 000 visiteurs, contre 60 000 l’année précédente à la même période.

Au quatrième trimestre 2020, le Pays enregistre 20 000 visiteurs contre 60 000 en 2019, à la même période (crédit image : Tahiti Nui Télévision)

Le confinement en France entre octobre et décembre 2020 a privé le Pays de ce marché émetteur.

La fermeture des liaisons aériennes vers l’Asie et le Pacifique continue aussi de peser sur le secteur touristique, comprenant les transports, les hébergements et la restauration. Le tourisme est la principale victime de la crise sanitaire en terme économique.

Le chiffre d’affaires des entreprises liées au tourisme déclarantes à la tva est en chute libre, avec une perte de près de 60 milliards de Fcfp par rapport à 2019.

Le chiffre d’affaires des entreprises liées au tourisme est en chute libre en 2020 avec une perte de près de 60 milliards de Fcfp par rapport à 2019 (crédit image : Tahiti Nui Télévision)

La covid-19 a mis un coup d’arrêt aux prévisions optimistes pour l’année 2021. Le nombre de touristes est en baisse de 67.5%. Il passe de 236 650 touristes en 2019 à 77 000 en 2020 .

Le nombre de touristes est en baisse de 67.5%. Il passe de 236 650 touristes en 2019 à 77 000 en 2020 (crédit image : Tahiti Nui Télévision)

Sur le marché du travail, les difficultés dans l’hôtellerie et la restauration reflètent la tendance. En effet, après un second trimestre catastrophique, on constate une suppression de 5500 emplois entre mars et juin.

L’hôtellerie illustre parfaitement la morosité du secteur. Le volume d’heures travaillées est en baisse de 38% en 2020. Malgré les dispositifs d’aide, plus de 1000 emplois ont été supprimés dans l’hébergement, fragilisés par le manque de visiteurs internationaux.

Le volume d’heures travaillées est en baisse de 38% en 2020. Malgré les dispositifs d’aide, plus de 1000 emplois ont été supprimés dans l’hébergement (crédit image : Tahiti Nui Télévision)

Une reprise économique s’est légèrement faite ressentir au troisième trimestre 2020. Mais elle s’est avérée insuffisante pour résorber les pertes d’emplois. Le marché est très attentiste.

L’ISPF note une hausse de 0.3% des effectifs dans le secteur de l’industrie du commerce et des services.

Retrouvez tous les chiffres de l’ISPF en cliquant ICI

Rédigé par

infos coronavirus