mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

L’État appuie la capacité des banques à financer l’économie locale

Publié le

Afin de soutenir la capacité des banques à financer l’économie polynésienne, le Conseil de surveillance de l’Institut d’émission des outre-mer (IEOM) réuni à Paris le 17 décembre dernier, en présence de Teva Rohfritsch, Vice-président de la Polynésie-française, a décidé de mettre en place un nouveau dispositif de refinancement à moyen terme.

Publié le 26/12/2019 à 10:29 - Mise à jour le 26/12/2019 à 14:52
Lecture < 1 min.

Afin de soutenir la capacité des banques à financer l’économie polynésienne, le Conseil de surveillance de l’Institut d’émission des outre-mer (IEOM) réuni à Paris le 17 décembre dernier, en présence de Teva Rohfritsch, Vice-président de la Polynésie-française, a décidé de mettre en place un nouveau dispositif de refinancement à moyen terme.

Lancé lundi 23 décembre, ce dispositif, dénommé « ligne de refinancement à 6 mois », repose sur un appel d’offres à taux fixe. A cet effet, une enveloppe de 25 milliards de Fcfp est allouée pour les trois collectivités du Pacifique.

La mesure vise à encourager l’investissement des entreprises. Elle permet aux établissements de crédit d’utiliser les liquidités dont ils disposent pour financer le développement économique des trois collectivités du Pacifique et de se préserver d’éventuels risques conjoncturels.

L’IEOM poursuit sa politique monétaire en maintenant notamment ses taux directeurs à des niveaux particulièrement intéressants :
– taux de réescompte de crédit aux entreprises à 0 % ;
– taux de la facilité de dépôt à -0,20 % ;
– taux de la facilité de prêt marginal (et de la facilité d’escompte de chèque) à 0,25 %.

L’ensemble des mesures sont détaillées sur le site Internet de l’IEOM : https://www.ieom.fr/ieom/politique-monetaire/reglementation-et-mise-en-oeuvre/

infos coronavirus