mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Les commerces multiplient les promotions pour restaurer leur trésorerie

Publié le

C’est le mois des bonnes affaires dans le secteur de l’habillement. Les enseignes multiplient les promotions pour restaurer leur trésorerie après la fermeture en mars et avril. Tous les commerces sont touchés, mais certains s’en sortent un peu mieux que les autres. Ils profitent de l’effervescence des achats pour la rentrée scolaire.

Publié le 29/07/2020 à 16:37 - Mise à jour le 30/07/2020 à 11:36
Lecture < 1 min.

C’est le mois des bonnes affaires dans le secteur de l’habillement. Les enseignes multiplient les promotions pour restaurer leur trésorerie après la fermeture en mars et avril. Tous les commerces sont touchés, mais certains s’en sortent un peu mieux que les autres. Ils profitent de l’effervescence des achats pour la rentrée scolaire.

A 11 jours de la rentrée scolaire, et après le versement lundi dernier de l’allocation de rentrée, l’effervescence des achats a commencé dans les rayons.

Promos monstres, promos exceptionnelles de 10 jusqu’à 70%… certaines familles viennent parfois de très loin pour en profiter, comme Evelyna, originaire de Taenga aux Tuamotu.

« Nous avons rarement le bateau maintenant, donc j’en profite de descendre pour faire nos commissions », confie-t-elle.

Ces réductions de prix ou promotions visent à redynamiser les ventes depuis la levée du confinement. Les commerçants affirment avoir limité les pertes. Pendant deux mois et demi, les Polynésiens sont restés chez eux. La période de confinement a transformé leurs habitudes de consommation.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« C’est une bonne chose pour nous qu’il n’y ait plus les vols internationaux, qu’ils ne puissent plus commander sur le Net. Du coup ils consomment sur place et c’est très bien », affirme Hinano, une vendeuse.

« Depuis la fin du confinement, les gens reviennent petit à petit et ils achètent, confirme Paul, un propriétaire de boutique. Il ne faut pas oublier que d’après les journaux, il y a 11 milliards d’économies faites par la population, c’est énorme. »

Mais la réussite de la reprise dépend aussi du retour massif des touristes, notamment de croisière. Et le quai des paquebots reste désespérément vide. Il sera très difficile, même impossible pour les commerçants de rattraper le retard sur les ventes de la saison.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.