vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Les catamarans prennent le contre-pied de la crise

Publié le

Alors que la Polynésie entre dans le dur de la crise, la compagnie Poe Charter réceptionne deux navires en provenance du Panama. Optimiste sur la résilience de la destination, la société de charter nautique a renforcé sa flotte pour élargir son offre, et donc sa cible.

Publié le 14/06/2020 à 17:01 - Mise à jour le 15/06/2020 à 9:19
Lecture 2 minutes

Alors que la Polynésie entre dans le dur de la crise, la compagnie Poe Charter réceptionne deux navires en provenance du Panama. Optimiste sur la résilience de la destination, la société de charter nautique a renforcé sa flotte pour élargir son offre, et donc sa cible.

Quatre cabines doubles, quatre salles de bains, des espaces entièrement équipés et climatisés : Poe Rava et Poe Here peuvent accueillir au maximum douze personnes. Deux nouveaux catamarans qui viennent agrandir la flotte de Poe Charter, connue pour ses excursions à la journée à Tetiaroa, à bord du maxi-catamaran Ohana.

Fort de 15 navires, la société entend accueillir la clientèle dans les meilleurs conditions possibles. « Actuellement 75% de notre clientèle réserve en direct. Il s’agit de résidents et de clientèle internationale majoritaire, européens, dont une majorité française » indique Bruce Andrieux, gérant de la société.

Malgré la crise, le patron se montre ainsi optimiste sur la résilience de la destination, et notamment sur la clientèle locale, à défaut de clientèle internationale. Ses projets de création de bases à Apataki et sur Tahiti sont d’ailleurs toujours d’actualité. « C’est vrai qu’avec la crise on est complètement à l’arrêt depuis de longues semaines, aujourd’hui ça doit repartir mais le trafic aérien n’a pas encore repris, donc on n’a pas encore de clientèle internationale, mais comme on est basé à Tahiti, on a quand même accès à la clientèle locale avec pas mal de résidents qui ont envie de bouger après des semaines de confinement. »

Désinfection systématique et mise à disposition de gel hydroalcoolique : depuis le confinement, la société a également mis en place un protocole sanitaire conforme aux préconisations du « Guide de recommandations barrière » diffusé par le ministère du Tourisme. En termes de distanciation physique, Bruce souligne que sa clientèle est souvent familiale, laissant ainsi cette mesure à la discrétion de ses clients. « On applique à la lettre les recommandation du gouvernement » insiste le gérant.

Pour faire face à la crise, la société propose de nouvelles formules aux résidents, comme les croisières, ou la location du catamaran avec ou sans équipage, de deux jours à plusieurs semaines sur le lagon de Tahiti ou dans les îles.

infos coronavirus