jeudi 28 janvier 2021
A VOIR

|

Les bars et discothèques rouvrent leurs portes… mais pas leurs pistes de danse

Publié le

Les bars et boîtes de nuit sont désormais autorisés à rouvrir. Mais le contexte sanitaire impose aux gérants des établissements de respecter des mesures de distanciation. Après plusieurs semaines sans activité, le plaisir d’accueillir la clientèle est là, mais le retour sur les pistes de danse n’est pas encore autorisé.

Publié le 13/05/2020 à 15:32 - Mise à jour le 13/05/2020 à 17:32
Lecture 2 minutes

Les bars et boîtes de nuit sont désormais autorisés à rouvrir. Mais le contexte sanitaire impose aux gérants des établissements de respecter des mesures de distanciation. Après plusieurs semaines sans activité, le plaisir d’accueillir la clientèle est là, mais le retour sur les pistes de danse n’est pas encore autorisé.

Le manager du Ute Ute se donne encore 24 heures avant d’ouvrir et organiser une première soirée. Avec son mètre, il mesure les distances entre les tables pour aménager au mieux les lieux. Entre le bar et la salle, l’espace est restreint. Un casse-tête pour assurer aux mieux la distanciation physique entre les clients.

« On a avancé les bars pour qu’il y ait un mètre de distance entre les barman et la clientèle. (..) On va mettre des rubalises pour essayer aussi de garder une distance » explique Taurama Bourdeaux, manager du bar.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Gel et nettoyage du comptoir seront de rigueur après chaque service. Une règle qu’il va falloir appliquer autant que faire se peut.  Avec le personnel compris et le DJ, la capacité d’accueil est limitée à 100 personnes. La piste de danse sera interdite d’accès. La direction compte séparer l’entrée et la sortie pour sa clientèle. L’espace extérieur permet également séparer les groupes. « En interne, on a prévu une entrée et une sortie, pareil en extérieur, pour éviter le contact. (…) Nos agents seront postés à l’entrée et aux deux sorties. Ils seront équipés de gels mains, gants, visière et masque » précise Taurama Bourdeaux.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Au Bora Bora Lounge, l’accès au bar est à nouveau autorisé. Là aussi, le gel hydroalcoolique sera à disposition. Des tables resteront vides pour séparer les clients. Et dans la discothèque de l’établissement, la direction a choisi pour l’instant d’assurer l’ambiance avec des orchestres, mais les pas de danse restent interdits.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Cela va être compliqué de faire comprendre aux gens de ne pas danser, même si on a bloqué la piste de danse en l’aménageant avec des tables et des chaises etc. Mais danser à deux, collé serré, ça ne va pas être possible du tout » précise Stephane Gay, président du syndicat des bars et dancings.

Les prochaines soirées s’annoncent comme des tests pour les professionnels de la nuit. Sur les 6 discothèques et dancing de la capitale, 2 pourraient ne plus voir leur boule à facette briller dans le contexte économique difficile qui s’amorce.

infos coronavirus