samedi 24 septembre 2022
A VOIR

|

Le navire Hawaiki Nui utilisé pour ravitailler Raiatea en produits d’alimentation

Publié le

Le caboteur de la société maritime Hawaiki Nui est arrivé ce dimanche matin à Raiatea. Un voyage spécial pour fournir l’île sacrée qui connait actuellement un ralentissement du ravitaillement suite à l’accident du Taporo VII. Prévu initialement pour transporter des matériaux de construction, le navire a également transporté de l’alimentaire...

Publié le 20/03/2022 à 13:12 - Mise à jour le 20/03/2022 à 14:06
Lecture 2 minutes

Le caboteur de la société maritime Hawaiki Nui est arrivé ce dimanche matin à Raiatea. Un voyage spécial pour fournir l’île sacrée qui connait actuellement un ralentissement du ravitaillement suite à l’accident du Taporo VII. Prévu initialement pour transporter des matériaux de construction, le navire a également transporté de l’alimentaire...

Avec les problèmes d’acheminement engendrés suite à l’accident du Taporo VII, Heiarii Girard, commerçant spécialisé dans les matériaux de construction, n’a eu d’autre choix que d’affréter le Hawaiki Nui pour s’approvisionner… Ciment, ferraillages et parpaing : 3 semaines que son enseigne peinait à répondre à la demande de sa clientèle… “Le constat était simple : on n’arrive pas à charger tout le matériel pour les îles donc il était important que l’alimentaire arrive mais il était aussi important que tout ce qui était matériaux de construction arrive dans les îles parce que sinon pas de travail pour nos employés, pas de travail sur les chantiers, et ça aurait pu créer un souci au niveau des familles.”

Le batiment n’est pas le seul à souffrir de cette situation. Les grandes surfaces commencent à manquer de stocks. La solidarité est de mise : “La demande initiale était un bateau pour Somac et Acconage transports ma société de transport, puisque j’arrivais à remplir le bateau avec plus de 1000 tonnes de matériel. Et nous avons concédé de décharger du matériel dont du ciment pour pouvoir embarquer des containers d’aliments pour les poules et aussi de l’alimentaire pour les magasins de manière à ce que nos magasins qui sont vides actuellement puissent se remplir et que la population puisse avoir à manger. C’était important.”

Sur les 800 tonnes de marchandises acheminées depuis Tahiti, 200 tonnes ont été réparties entre les 4 grands supermarchés de l’île. “C’était un vrai manque. Il suffit de voir dans l’ensemble des magasins les ruptures qu’il y a. Pour nous c’est vraiment de l’alimentaire, ce sont des grosses sociétés qui avaient mis beaucoup d’alimentaire dans le Taporo VII qui a coulé. Ils nous ont renvoyé les mêmes marchandises. D’ailleurs si on regarde bien, c’est quasiment les mêmes palettes pour tout le monde. Et je le rappelle ce sont des marchandises en attente à chaque fois, qui sont obligées de dormir à Tahiti”, explique Gilbert Robinet, à la tête d’un magasin d’alimentation de Raiatea.

Il faut compter 4 millions de Fcfp pour déclencher un caboteur en dehors des rotations hebdomadaires fixes. Les commerçants et chefs d’entreprises de Raiatea s’interrogent aujourd’hui sur le retour à la normale de la situation. Beaucoup attendent également le remboursement des marchandises embarquées sur le Taporo VII, des pertes qui s’élèvent pour certains à plusieurs millions de Fcfp…

infos coronavirus