fbpx
lundi 9 décembre 2019
A VOIR

|

Le groupe Wane sanctionné à hauteur de 235 millions de Fcfp par l’APC

Publié le

L'Autorité polynésienne de la concurrence (APC) a annoncé avoir sanctionné le pôle distribution du groupe Wane -propriétaire des enseignes Carrefour entre autres- à hauteur de 235 millions de Fcfp pour avoir appliqué à ses fournisseurs des tarifs excessifs pour la réfrigération des boissons qu’il distribue.

Publié le 23/08/2019 à 11:37 - Mise à jour le 26/08/2019 à 9:59
Lecture 2 minutes

L'Autorité polynésienne de la concurrence (APC) a annoncé avoir sanctionné le pôle distribution du groupe Wane -propriétaire des enseignes Carrefour entre autres- à hauteur de 235 millions de Fcfp pour avoir appliqué à ses fournisseurs des tarifs excessifs pour la réfrigération des boissons qu’il distribue.

C’est la première fois que l’APC choisit une sanction financière à l’encontre d’une entreprise au fenua. Dans un communiqué, elle explique : “À la suite d’une saisine par l’Union des importateurs de Polynésie française (UIPF) et les sociétés Brapac distribution, Kim Fa, Morgan Vernex et Sodispo, l’Autorité polynésienne de la concurrence a rendu le 22 août 2019 une décision par laquelle elle sanctionne le pôle distribution du groupe Wane pour avoir mis en œuvre, entre 2016 et 2018, une pratique de tarifs excessifs constitutif d’un abus de position dominante sur les marchés de l’approvisionnement en boissons en Polynésie française. La réfrigération de boissons, inhérente aux obligations d’achat et de vente en Polynésie française”.

Le 22 août 2019, l'Autorité polynésienne de la concurrence a sanctionné le pôle distribution du groupe Wane à hauteur de…

Posted by Autorité Polynésienne de la Concurrence on Friday, August 23, 2019


“Entre 2016 et 2018, les sociétés du groupe Wane ont imposé aux fournisseurs de boissons des tarifs excessifs pour l’implantation de leurs boissons en meubles réfrigérés. L’Autorité a considéré, à l’instar d’autres autorités de concurrence, comme anticoncurrentiel le fait d’appliquer un prix excessif au motif que ce prix n’a pas de rapport raisonnable avec la valeur économique de la prestation fournie. En l’espèce, la réfrigération des boissons étant inhérente aux obligations d’achat et de vente en Polynésie française, elle ne peut donc être facturée comme un service de coopération commerciale. Sa facturation est donc, en tant que telle, injustifiée et excessive” poursuit l’APC.

“Des pratiques qui ont pesé sur les concurrents et le marché La pratique de tarifs excessifs opérée par les sociétés du pôle distribution du groupe Wane a eu pour effets, réels ou potentiels, de fausser le jeu de la concurrence sur les marchés en cause. Outre l’abus d’exploitation issu de cette pratique, l’abus d’éviction résulte du renchérissement des coûts des fournisseurs et par conséquent, de l’affaiblissement de leurs capacités concurrentielles. En outre, elle rend plus difficile la pénétration des marchés par des fournisseurs nouveaux entrants de petite taille. La pratique des tarifs excessifs peut aussi avoir ou avoir eu des répercussions défavorables sur les consommateurs finals en termes de prix ou, le cas échéant, de disponibilité de boissons réfrigérées. En conséquence, l’Autorité de la concurrence a sanctionné le groupe Wane à hauteur de 235 millions de Fcfp. Cette décision peut faire l’objet d’un recours devant la cour d’appel de Paris.”

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Comment lutter contre le trafic de drogue en Polynésie

L’auteur de la course-poursuite du 28 novembre dernier est passé en comparution immédiate lundi 2 décembre au tribunal. Il encourt plusieurs années de prison après avoir forcé un barrage de police et blessé des agents de la DSP. Un fait rare au fenua que nous évoquons avec notre invité, le Directeur de la Sécurité Publique, Mario Banner.

Les premiers litchis de Tubuai sont arrivés

Les premiers litchis en provenance des Australes arrivent sur les étals par palettes entières. Les fruits très appréciés des consommateurs ont été déchargés à l’aéroport de Tahiti-Faa'a. La compagnie locale assure en cette période de fin d’année plusieurs rotations vers Tubuai avec des vols cargo. Ce transport de marchandises se fait à la demande des producteurs.

Fortes pluies : des maisons inondées à Papara

Jeudi, en milieu d’après-midi, à Papara, des intempéries soudaines ont fait déborder trois cours d’eau au niveau du PK 33. Les services techniques de la commune sont intervenus rapidement pour déblayer les ponts obstrués par des branchages. Ce matin, l’heure était au nettoyage chez les habitants touchés par la montée des eaux.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X