jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

L’Adie a aidé plus de 1900 personnes à se lancer dans l’entrepreneuriat en 2021

Publié le

L'envie d'entreprendre des Polynésiens est restée intacte malgré la crise. C'est le constat de l'Adie, l'association pour le droit à l'initiative économique, qui a dressé le bilan de son année 2021.

Publié le 24/03/2022 à 15:56 - Mise à jour le 24/03/2022 à 15:57
Lecture < 1 min.

L'envie d'entreprendre des Polynésiens est restée intacte malgré la crise. C'est le constat de l'Adie, l'association pour le droit à l'initiative économique, qui a dressé le bilan de son année 2021.

La crise n’a pas freiné les micro-entrepreneurs. En 2021, l’Adie a permis à 1 964 personnes de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale soit 13% de plus par rapport à l’année 2020. Ce qui représente près de 1,2 milliard de Fcfp injectés dans l’économie locale.

Dans son bilan, l’Adie souligne qu’elle n’a jamais cessé son activité, même pendant le confinement. L’association a même accentué
l’accompagnement de ses clients.

En 2021, 2 837 entreprises ont bénéficié d’un accompagnement de l’Adie pour les aider à surmonter la crise de la Covid-19.

Quel est le profil des micro-entrepreneurs ? 49% des clients de l’Adie sont des femmes, 51% sont des hommes. 82% sont au Régime de solidarité du territoire et 26% ont entre 18 et 30 ans. Enfin 44% sont sans diplômes.
La majorité des clients financés de l’Adie vivent aux Tuamotu-Gambier. Les îles du Vent n’arrivent qu’en 3e position.
9% des clients de l’Adie habitent des quartiers prioritaires. 88% vivent en zone rurale.

30% des projets financés par l’Adie concernent le domaine de l’agriculture, 20% la pêche, 14% les services à domicile.

infos coronavirus