vendredi 23 avril 2021
A VOIR

|

La restauration en crise dans les Tuamotu aussi

Publié le

À Rangiroa suite à la crise de la covid-19, un des snack restaurant les plus fréquenté de Avatoru ne s'en sort plus. Même si les propriétaires continuent de s'accrocher, la fermeture des lieux commence à être envisagée.

Publié le 24/02/2021 à 9:33 - Mise à jour le 24/02/2021 à 9:41
Lecture < 1 min.

À Rangiroa suite à la crise de la covid-19, un des snack restaurant les plus fréquenté de Avatoru ne s'en sort plus. Même si les propriétaires continuent de s'accrocher, la fermeture des lieux commence à être envisagée.

Le snack-restaurant d’Antoinette Tehau est connu de tous à Rangiroa. Le lieu accueille généralement les anniversaires, les fêtes, mais aussi et surtout, les touristes. Presqu’un an après le début de la crise sanitaire, les tables de ce snack sont vides pratiquement tous les jours. Le restaurant a perdu plus de 70% de sa clientèle.

« Les clients, il n’y en n’a plus beaucoup maintenant. Seulement 10 par jour » indique Antoinette Tehau, propriétaire de l’établissement. Auparavant pourtant, le restaurant servait 350 à 400 couverts par semaine. Aujourd’hui, les chiffres sont au plus bas. Et si la clientèle locale permet de faire subsister son snack, pour Antoinette Tehau, il n’y a pas de solution miracle pour sauver son business : « il faut que les touristes reviennent ici, chez nous ».

infos coronavirus