mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

La hausse du pain va donner un peu d’air aux boulangers

Publié le

C’est une petite hausse, mais une hausse qui soulage les boulangers. Adopté hier en conseil des ministres, le prix du pain est passé de 53 à 57 Fcfp. Tout juste de quoi lisser un peu les charges de certains boulangers. Produit d’appel, la baguette rapporte peu, et pèse lourd sur les charges salariales.

Publié le 14/11/2019 à 17:00 - Mise à jour le 14/11/2019 à 17:28
Lecture < 1 min.

C’est une petite hausse, mais une hausse qui soulage les boulangers. Adopté hier en conseil des ministres, le prix du pain est passé de 53 à 57 Fcfp. Tout juste de quoi lisser un peu les charges de certains boulangers. Produit d’appel, la baguette rapporte peu, et pèse lourd sur les charges salariales.

Entre la matière première, les charges sociales, les invendus ou encore la marge, comment se décortique le prix d’une baguette à 53 Fcfp ? Selon une étude du ministère de l’Économie réalisée en 2012, son prix de revient correspond à 36,8 Fcfp avec une marge de 16,2 Fcfp.

Des chiffres à prendre avec précaution soulignent certains boulangers. Car le nombre de salariés, leur ancienneté, et la méthode de travail varient d’une entreprise à l’autre. Or, la main d’œuvre pèse lourd sur les charges. Et contrairement aux machines, elle n’est pas amortissable.

Lire aussi : Le prix de la baguette passe de 53 à 57 Fcfp

Produit d’appel, la baguette de 250 grammes rapporte peu. Pour autant, la hausse de son prix donne un peu d’air à leur trésorerie, qualifiée par certain comme du « rattrapage ».

Elle ne leur permet pas pour autant de se procurer une farine de meilleure qualité. Importée en gros des Pays-Bas ou de métropole, la poudre blanche arrive de loin, parfois soumise à l’humidité des grandes distances. Pour faire du chiffre, les boulangers se rattrapent donc sur les pains spéciaux. Un créneau sévèrement disputé avec les grandes enseignes, soupçonnées d’importer des baguettes congelées.

infos coronavirus