vendredi 20 mai 2022
A VOIR

|

La carte bancaire, outil de paiement privilégié par les Polynésiens en 2020

Publié le

La crise sanitaire a accentué la dématérialisation des échanges en Polynésie, c'est ce qu'estime l'IEOM. L'institut d'émission d'Outre-mer vient de publier une étude sur les moyens de paiement privilégiés par les Polynésiens depuis 2016.

Publié le 15/03/2022 à 9:08 - Mise à jour le 17/03/2022 à 9:11
Lecture 2 minutes

La crise sanitaire a accentué la dématérialisation des échanges en Polynésie, c'est ce qu'estime l'IEOM. L'institut d'émission d'Outre-mer vient de publier une étude sur les moyens de paiement privilégiés par les Polynésiens depuis 2016.


Les transactions en espèces diminuent en 2020 tandis que la carte bancaire est de plus en plus utilisée.

Pourtant, de 2016 à 2019, le montant des retraits aux guichets automatiques connaît une forte hausse, passant respectivement de 109,4 milliards de Fcfp à 120,4 milliards de Fcfp. En 2020, les chiffrent tombent à 118,7 milliards de Fcfp, vraisemblablement à cause du premier confinement, de la distanciation physique et du respect des gestes barrières.

A contrario, payer par carte devient de plus en plus courant notamment avec la démocratisation du paiement sans contact, dont le plafond est relevé à 5 950 Fcfp en mai 2020 contre 3 850 Fcfp auparavant. Depuis 2016, le montant des paiements effectués par carte a augmenté de 4,9% en moyenne par an et en 2020, les paiements par TPE chez les commerçants représentent 162 milliards de Fcfp. Le montant moyen par transaction continue de baisser entre 2016 et 2020, synonyme que la carte bancaire s’inscrit progressivement dans une utilisation quotidienne. Pour autant, le nombre de cartes par habitant ne bouge pas.

“La crise a accéléré la mise en œuvre d’innovations techniques pour répondre aux nouveaux besoins des usagers”, indique l’IEOM dans son étude. Les paiements dématérialisés continuent leur démocratisation : des entreprises, comme la société Tere Tahiti, a inauguré sa boutique en ligne via laquelle les utilisateurs peuvent acheter leurs tickets de bus. Ils peuvent également recharger leur carte prépayée en scannant un QR code.

infos coronavirus