samedi 23 janvier 2021
A VOIR

|

Hôtels : quelles perspectives pour 2021 ?

Publié le

C’est un des secteurs les plus sinistrés dans cette crise sanitaire : l’hôtellerie peine à tenir debout. Si peu d’amélioration a été constaté après la réouverture des frontières, et l’autorisation du retour des touristes français: le premier trimestre 2021 semble ne pas être plus favorable au secteur. Un regain pourrait tout de même se faire sentir en avril.

Publié le 10/01/2021 à 17:55 - Mise à jour le 10/01/2021 à 18:02
Lecture 2 minutes

C’est un des secteurs les plus sinistrés dans cette crise sanitaire : l’hôtellerie peine à tenir debout. Si peu d’amélioration a été constaté après la réouverture des frontières, et l’autorisation du retour des touristes français: le premier trimestre 2021 semble ne pas être plus favorable au secteur. Un regain pourrait tout de même se faire sentir en avril.

C’est le début d’une nouvelle année pour les professionnels du tourisme. Néanmoins, celle-ci semble garder un goût aussi amer que la précédente. Le bilan de 2020 est morose pour le secteur qui enregistre près de 60% de baisse de la fréquentation touristique pour le 2ème semestre.

« On espérait que le marché français allait redécoller plus vite, hélas, ce n’est pour l’instant pas le cas », déplore Thierry Brovelli, Co-président du Conseil des Professionnels de l’Hôtellerie. « Ca ne l’a pas été lors de la réouverture, ni en décembre… pas plus pour le premier trimestre de cette année. Je pense que les gens sont encore dans un état d’esprit un peu anxiogène. Comme partout dans le monde, le public reste sur la réserve, il recherche la sécurité ».

Et si les aides du pays permettent, pour certains, de tenir la tête hors de l’eau, l’augmentation du nombre de locaux dans les hôtels a aussi été un facteur positif.

En 2021, les yeux restent rivés sur les marchés américains, français et européens avec peut-être un regain d’activité au mois d’avril.

« Nos prévisions de l’année dernière étaient que ça repartirait peut-être vers le deuxième trimestre de cette année. On commence à le voir un peu, nos réservations sont sensiblement meilleures. Il y a un petit frémissement à partir d’avril/mai ».

Mais en 2021, l’évolution de la fréquentation touristique reste à nouveau suspendue à la situation sanitaire dans le monde. Seul espoir pour le secteur: l’arrivée du vaccin même si les effets ne se feront pas sentir dans l’immédiat.

infos coronavirus