lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

Hausse du Smig : l’inter-syndicale demande une revalorisation de 3,32%

Publié le

Vendredi matin, les syndicats de salariés se sont réunis pour élaborer un recours qu’ils déposeront contre la revalorisation du Smig prévue par le gouvernement au 1er mai. Selon l’inter-syndicale, le Smig devrait être revalorisé de 3,32% selon les règles établies par le code du travail.

Publié le 30/04/2022 à 11:00 - Mise à jour le 30/04/2022 à 11:00
Lecture < 1 min.

Vendredi matin, les syndicats de salariés se sont réunis pour élaborer un recours qu’ils déposeront contre la revalorisation du Smig prévue par le gouvernement au 1er mai. Selon l’inter-syndicale, le Smig devrait être revalorisé de 3,32% selon les règles établies par le code du travail.

“Quand on va avoir les relevés des prix du mois d’avril, sachant que les prix ont explosé dans les hypermarchés et supermarchés, on ne sait pas du tout quelle va être la valeur de l’indice”, s’inquiète le porte-parole de l’inter-syndicale Dimitri Pitoëff. “Et il y a des chances qu’on se retrouve une fois de plus avec 2% et une nouvelle revalorisation mécanique du Smig à déclencher. Nous, ce qu’on a demandé au ministre mardi, c’est simple : ‘Monsieur le ministre, avec 3,32%, vous remettez le compteur à zéro sur l’indice et le Smig'”.

Lire : Réévalué de 2%, le Smig passe à 159 092 Fcfp dès le 1er mai

En réponse, la ministre de l’Emploi, Virginie Bruant pointe que “ce qu’il faut savoir, c’est qu’entre la période d’octobre 2021 et mars 2022, l’inflation est Polynésie est de 3,37%. Nous, on a augmenté le Smig de 2% en décembre, et là, on le réaugmente de 2% début mai, ce qui fera que sur la même période, on aura augmenté le Smig de 4%. Donc, c’est un peu plus que l’inflation. Les salaires ne doivent pas être le moteur de l’inflation. […] Le coût du travail, il ne faut pas que ce soit un frein à la réembauche”.

infos coronavirus