mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

En Polynésie, plus d’une personne sur deux se déplace en dehors de sa commune de résidence pour le travail ou les études

Publié le

L'Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF) a publié son étude sur les déplacements domicile-travail et domicile-études. La part totale des déplacements hors commune de résidence pour l’exercice d’une profession ou la scolarisation est de 54,4 %.

Publié le 06/07/2022 à 12:15 - Mise à jour le 06/07/2022 à 12:15
Lecture < 1 min.

L'Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF) a publié son étude sur les déplacements domicile-travail et domicile-études. La part totale des déplacements hors commune de résidence pour l’exercice d’une profession ou la scolarisation est de 54,4 %.

La population active en emploi est plus concernée que les élèves et étudiants par les déplacements en dehors de la commune de résidence. En effet, 63,0 % des actifs en emploi sortent de leur commune pour se rendre au travail contre 44,4 % des personnes scolarisées.

Cette étude de l’ISPF permet, entres autres, de mettre en évidence les zones de déplacement les plus denses et les différences des modes de transport selon la catégorie socio-professionnelle. Par exemple, les cadres, professions intermédiaires et employés qui sont motorisés utilisent principalement la voiture (90% d’entre eux) entre leur lieu de travail et leur résidence.

Sachant que la zone urbaine comprise entre Punaauia et Arue représente 80,6% de l’activité de Tahiti, on observe un engorgement des actifs sur l’axe routier menant à Papeete, que ça soit en partant de la côte Est ou de la côte Ouest. Entre 2 500 à 5 000 personnes se déplacent dans le cadre de leur travail sur les tronçons Papara-Paea et Papenoo-Mahina tous les jours. A partir de ces deux tronçons, le trafic augmente fortement dans la direction de Papeete.

La publication complète est disponible ci-dessous.

infos coronavirus