lundi 13 juillet 2020
A VOIR

|

Des packages à prix avantageux pour relancer le tourisme intérieur

Publié le

Air Tahiti a lancé mardi ses offres Ua Reva Tatou pour des séjours dans les îles à prix cassés. D'autres offres promotionnelles viendront s'ajouter à celles-ci dans les semaines à venir, afin d'inciter les habitants de Tahiti à prendre des vacances dans nos îles.

Publié le 03/06/2020 à 16:46 - Mise à jour le 03/06/2020 à 16:57
Lecture 2 minutes

Air Tahiti a lancé mardi ses offres Ua Reva Tatou pour des séjours dans les îles à prix cassés. D'autres offres promotionnelles viendront s'ajouter à celles-ci dans les semaines à venir, afin d'inciter les habitants de Tahiti à prendre des vacances dans nos îles.

« Quand on a sorti notre newsletter d’information, on a eu tellement de personnes qui se sont connectées sur le site qu’il a buggé. Ce qui est plutôt bon signe, sourit Moearii Darius, chef du service marketing d’Air Tahiti. Nous avons résolu ça juste après, mais c’est la première fois que ça nous arrive. On espère vraiment que les personnes vont jouer le jeu, partir dans les îles pour soutenir le tourisme local, les pensions, les hôtels, les prestataires et la compagnie des îles ! »

Et de parole de clients, les offres Ua Reva Tatou lancées mardi sont « assez intéressantes » pour jouer le jeu. Comme ce couple de sexagénaires venu récupérer leur carte Marama, et qui hésite encore entre Ahe, Rangiroa et Tikehau : « Normalement on part chaque année vers Hawaii ou les Etats-Unis, mais là, avec ce virus, on préfère profiter des promotions pour aller dans les îles », confie le mari.

Pareil pour une jeune femme croisée à l’agence de Papeete, où elle venait se renseigner sur les promotions pour Huahine. « C’est pas mal pour que tout le monde puisse aller dans les îles, ça va faire du bien à tout le monde. D’habitude c’est cher, mais là ça va, avec les promotions, c’est intéressant », dit-elle.

Il faut dire que c’est bien la première fois que la compagnie aérienne inter-îles propose des forfaits si avantageux en haute saison, du 2 juin au 31 août. Pour ces packages comprenant vol + hébergement, Air Tahiti a appliqué une réduction de l’ordre de 40 à 50% sur les billets d’avion, et « beaucoup de pensions ont joué le jeu et permis de bénéficier de nuits gratuites, d’activités, de transferts offerts, d’un certain nombre d’avantages », explique Moearii Darius.

Ces offres sont les premières d’une petite liste. « La semaine prochaine, on va présenter une nouvelle offre sur le billet d’avion uniquement, de l’ordre de 40% de réduction, poursuit la chef du service marketing d’Air Tahiti. Il faut qu’il y ait deux personnes qui voyagent et ils pourront combiner cela avec des offres proposées par les pensions affichées sur le site de Tahiti Tourisme. La semaine suivante, on aura encore une offre pour les populations qui veulent retourner dans les îles voir leur famille, on a appelé cette offre le tarif fetii. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La durée de prescription des médicaments à base de...

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a alerté les autorités sanitaires sur les risques de dépendance et...

Un superyacht dans le port de Papeete

Revêtu d’un manteau blanc éclatant, il n’est pas passé inaperçu dans le port de Papeete. Arrivé hier du Mexique, le superyacht de 110 mètres de long marque le grand retour des navires de plaisance étrangers après plusieurs mois de crise.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV