samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Covid-19 : une nouvelle version de l’enquête de la CCISM sur l’impact économique

Publié le

Mobilisée pour ses 29 735 ressortissants, la CCISM adapte à l’évolution de la situation son enquête en ligne sur l’impact économique du coronavirus sur les entreprises, et propose à ses ressortissants une nouvelle version dont l’objectif est de chiffrer l’impact financier/salarial et d’identifier leur situation actuelle afin d’anticiper sur la reprise économique.

Publié le 31/03/2020 à 14:36 - Mise à jour le 31/03/2020 à 14:36
Lecture 2 minutes

Mobilisée pour ses 29 735 ressortissants, la CCISM adapte à l’évolution de la situation son enquête en ligne sur l’impact économique du coronavirus sur les entreprises, et propose à ses ressortissants une nouvelle version dont l’objectif est de chiffrer l’impact financier/salarial et d’identifier leur situation actuelle afin d’anticiper sur la reprise économique.

Cette nouvelle version de l’enquête en ligne adaptée à l’évolution de la situation en Polynésie, a pour objectif de chiffrer l’impact financier et salarial de la crise sur les entreprises, de recueillir des informations et données chiffrées sur la situation de chaque entreprise telles que le montant des échéances mensuelles, ou encore le nombre de salariés à l’arrêt et en télétravail.

« La première version de l’enquête en ligne a consisté en une prise en compte rapide des difficultés rencontrées par les entreprises polynésiennes au début de la crise, et a permis d’agir en fonction des remontées du terrain. Cette nouvelle version de l’enquête en ligne, s’inscrit dans une démarche d’accompagnement vers la reprise économique et nous permettra d’avoir des indicateurs et des données clés afin d’anticiper sur les actions correctives qui pourraient être apportées aux mesures d’aide aux patentés et entreprises » explique Stéphane Chin Loy, président de la CCISM.

La CCISM invite tous les patentés, entreprises et commerces polynésiens, y compris ceux ayant déjà répondu à la première enquête en ligne, à répondre à cette nouvelle version. Le questionnaire est disponible sur le site internet de la CCISM et en accès direct sur ce lien.

Pour rappel, un numéro Vert, le 444 456, et un e-mail dédié, [email protected], ont été mis en place pour accompagner et informer les patentés, entreprises et commerces, et répondre à leurs besoins.

Lire aussi > Faire face à la crise du Covid-19 : la CCISM propose un coaching gratuit aux patentés

Ces derniers peuvent également consulter sur le site internet de la CCISM et sa page dédiée aux Mesures, liens et contacts utiles aux patentés, entreprises et commerces, mise à jour au fur et à mesure de l’actualité.

La CCISM soutient également le Pays et son PC ÉCO, auprès duquel elle intervient pour l’accompagner dans l’instruction et le traitement des demandes qui lui parviennent sur les mesures d’aides aux patentés, entreprises.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un deuxième vol Air Tahiti Nui est arrivé de...

Dimanche après-midi, un avion Air Tahiti Nui est arrivé au fenua avec du matériel sanitaire en provenance de Shanghai. Des dons de masques la Chine, mais également des commandes pour le centre hospitalier du Taaone, et du matériel destiné aux îles du Pacifique : Fidji, le Vanuatu, Samoa et Tonga.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV