dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : l’Adie met en place un plan de relance pour ses travailleurs indépendants

Publié le

Pour faire face à la crise du Covid-19 et permettre de préparer les conditions d’une reprise ultérieure de leur activité, l’association Adie a déployé un plan de soutien d’urgence d’une ampleur inédite.

Publié le 27/04/2020 à 16:55 - Mise à jour le 27/04/2020 à 16:55
Lecture 2 minutes

Pour faire face à la crise du Covid-19 et permettre de préparer les conditions d’une reprise ultérieure de leur activité, l’association Adie a déployé un plan de soutien d’urgence d’une ampleur inédite.

Malgré la fermeture de ses 11 agences depuis le 20 mars, l’Adie reste ouverte auprès des entrepreneurs. Dans un contexte économique inédit qui impacte tout particulièrement son public n’ayant pas accès au crédit bancaire, l’association a mis tout en œuvre pour assurer la continuité de son activité à distance.

Dans un premier temps, elle a contacté ses 3 277 entrepreneurs accompagnés pour les informer et leur expliquer les mesures d’aide mises en place par les pouvoirs publics, tout en proposant à chacun des solutions adaptées aux difficultés du moment.

Trois mesures d’urgence pour les travailleurs indépendants en difficulté

Dès le 20 mars, 3 mesures d’urgence ont été déployées afin d’apporter une réponse urgente aux besoins de ses clients, mais également à instaurer une manière d’agir en faisant en sorte que la sortie du confinement soit un nouveau départ. :

– Un accompagnement individuel à distance à l’ensemble des personnes financées par l’association afin de faire le point de leur situation, diagnostiquer leurs difficultés, les informer des dispositifs d’aides publiques mis en place et de leurs modalités d’accès.
À mi-avril, plus de 2 700 entretiens individuels ont été réalisés.
– Une procédure accélérée de report d’échéance et de rééchelonnement est systématiquement proposée aux entrepreneurs faisant part d’une crainte quant à leur capacité à rembourser leurs mensualités.
Au mois de mars, 668 rééchelonnements (report de l’échéance d’avril) ont été effectués, soit plus de 12 millions de Fcfp d’échéances reportées, ce qui représente un coût de plus de 1,3 million de Fcfp de frais générés supportés sur les fonds propres de l’Adie. Il n’y a aucun coût pour le créateur.
– Pour les entrepreneurs confrontés à des problèmes de trésorerie, l’association a également débloqué une ligne nationale de 119 millions de Fcfp sur ses fonds propres afin de financer un dispositif de crédit de trésorerie pour couvrir les situations d’urgence.

Une offre de relance depuis le 20 avril

En lien régulier avec la Vice-Présidence du Pays en charge du Ministère de l’économie et des Finances pour proposer des solutions inclusives pour tous les entrepreneurs, l’Adie veille à la réelle prise en compte des travailleurs indépendants dans les mesures de sauvegarde proposées par le Gouvernement. Cependant, l’association est consciente que de nouvelles difficultés et de nouveaux besoins s’exprimeront au long de cette crise qui promet d’ores et déjà d’être plus longue qu’annoncé.

Parce que les travailleurs indépendants sortiront inévitablement très affaiblis par cette crise, depuis le 20 avril, l’Adie leur propose une offre de relance pour les aider à préserver leur emploi.

Ce plan d’action ne pourra être mis en œuvre qu’avec l’appui financier des partenaires privés et publics de l’Adie. Mais surtout, il sera insuffisant à lui seul pour permettre la nécessaire relance de l’activité des entrepreneurs individuels à faible revenu si celle-ci n’est pas soutenue par une politique publique ambitieuse de soutien au travail indépendant.

C’est pourquoi, un soutien massif de l’ensemble des partenaires de l’Adie est indispensable pour sauver ces micro-activités dont les activités sont intrinsèquement liées au dynamisme du tissu économique local.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le CHPF a commandé des tablettes connectées pour les...

Jacques Raynal, ministre de la Santé, a annoncé ce jeudi matin lors de la séance de la session budgétaire à l'Assemblée de la Polynésie française, que le CHPF avait commandé des tablettes connectées à destination des patients atteints du Covid-19 afin de faciliter le lien numérique avec leurs proches.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV