vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Cotisations CPS : ce qui devrait changer à partir du 1er octobre

Publié le

2 points : c’est le montant de la baisse des cotisations pour la caisse "maladie" de la CPS. La mesure a été adoptée vendredi dernier par le conseil d’administration de la caisse. Elle devrait entrer en vigueur le 1er octobre prochain si elle est validée mercredi par le Conseil des ministres. Mais dans le même temps, les cotisations pour la tranche A de la retraite, augmentent, elles, d’un point. Sauf 2-1 n’est pas forcément égal à 1 dans cette opération qui vise à redonner un peu de pouvoir d’achat aux cotisants, tout en abondant la retraite de 1,6 milliard de Fcfp.

Publié le 20/09/2022 à 12:12 - Mise à jour le 20/09/2022 à 16:34
Lecture 2 minutes

2 points : c’est le montant de la baisse des cotisations pour la caisse "maladie" de la CPS. La mesure a été adoptée vendredi dernier par le conseil d’administration de la caisse. Elle devrait entrer en vigueur le 1er octobre prochain si elle est validée mercredi par le Conseil des ministres. Mais dans le même temps, les cotisations pour la tranche A de la retraite, augmentent, elles, d’un point. Sauf 2-1 n’est pas forcément égal à 1 dans cette opération qui vise à redonner un peu de pouvoir d’achat aux cotisants, tout en abondant la retraite de 1,6 milliard de Fcfp.


Les salariés polynésiens sont de plus en plus nombreux. Alors qu’en pleine crise Covid des milliers de travailleurs avaient perdu leur poste, le niveau de l’emploi atteint aujourd’hui celui de 2019. Le fenua compte un peu plus de 67 000 salariés.

Davantage de travailleurs, c’est d’autant plus de cotisations dans les caisses de la CPS. Vendredi 16 septembre, les administrateurs de la caisse ont voté la baisse de deux points des cotisations pour la maladie.

“Aujourd’hui, en terme d’emplois déclarés à la CPS, on a des chiffres qui sont supérieurs à l’avant Covid. C’est un signe extrêmement positif et c’est justement pour ça qu’on a décidé de baisser la cotisation maladie. Parce qu’il faut savoir que deux tiers de cette cotisation est payée par les employeurs et un tiers par les salariés. Cela va permettre de baisser les charges qui pèsent sur les entreprises et d’accompagner la tendance actuelle qui est la progression de l’emploi, en facilitant les embauches pour les entreprises” indique Maxime Antoine-Michard, représentant du patronat au conseil d’adimnistration de la CPS.

Dans le même temps, le conseil d’administration a réévalué les cotisations de la tranche A de la retraite qui augmentent de 1 point. Une opération pour tenter de limiter le déficit abyssal qui avoisine les 5 milliards de Fcfp : “Il faut avoir une analyse un peu séparée des deux éléments, c’est d’ailleurs pour cela que ça a été voté séparément. D’un côté, on a la volonté d’alléger les charges sur les entreprises, mais également de rendre du pouvoir d’achat aux salariés. Et de l’autre côté, il y avait aussi la nécessité de faire un geste par rapport à la retraite avant de mettre en place la grande réforme qui doit être discutée dans les mois qui viennent”.

Grace à ces ajustements, le conseil d’administration de la caisse espère résorber ce déficit dans la tranche A à hauteur de 1,6 milliard de Fcfp.

Le gouvernement et les partenaires sociaux débuteront les discussions dans le cadre de la réforme le mois prochain.

L’interview de Maxime Antoine-Michard, représentant du patronat au CA de la CPS :

infos coronavirus