mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

CCISM : le nombre d’entreprises en activité augmente de 2,3% au premier semestre 2020

Publié le

La CCISM a publié ses statistiques du premier semestre 2020, qui montrent un solde net de création d'entreprises toujours positif et un nombre d'entreprises actives qui augmente de 2,3% sur les six premiers mois de l'année.

Publié le 07/08/2020 à 10:54 - Mise à jour le 07/08/2020 à 10:54
Lecture 2 minutes

La CCISM a publié ses statistiques du premier semestre 2020, qui montrent un solde net de création d'entreprises toujours positif et un nombre d'entreprises actives qui augmente de 2,3% sur les six premiers mois de l'année.

“Après une année 2019 dynamique qui s’est clôturée avec un solde net de création d’entreprises aux alentours de +1.600 (solde entre les immatriculations et les radiations de la période), totalisant ainsi le nombre total d’entreprises actives (SCI comprises et hors formalités en attente) à près de 33.600 entreprises, le premier semestre 2020 s’annonce ainsi moins performant avec une moyenne de 291 immatriculations par mois contre une moyenne de 391 immatriculations sur les 6 premiers mois 2019. Cela s’explique bien évidemment par l’arrêt de l’activité durant la période de confinement sur mars et avril 2020”, note la Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM) dans un communiqué transmis ce vendredi aux médias.

“Néanmoins, à noter qu’à fin juin 2020, nous retrouvons un niveau d’immatriculation supérieur à celui de début d’année avec 464 immatriculations enregistrées. En effet au regard du niveau d’activité post confinement enregistré au Centre des Formalités Entreprises (CFE), le contexte actuel ne semble pas avoir découragé les créations d’entreprises. Il faudra certainement analyser de plus près les activités concernées pour avoir une vision plus exhaustive de la tendance observée notamment du fait de la reconversion potentielle de certains emplois salariés en autoentrepreneur.

Les radiations de janvier à juin 2020 sont moyennement plus faibles qu’en 2019 sur la même période avec 159 radiations par mois contre 219 en 2019. Par ailleurs le niveau des radiations à fin juin 2020 est largement inférieur à celui de début d’année en s’affichant à 182 formalités. La mise en place d’aides aux entreprises par le Pays et l’Etat ne permet pas aujourd’hui d’évaluer réellement l’impact sur les fermetures d’entreprises. Il faudra attendre l’arrêt de ces dispositifs pour analyser à nouveau ces évolutions.

Le collège des services demeure le plus représentatif et le plus actif sur la période avec plus de 600 immatriculations enregistrées. Il est cependant encore trop tôt pour estimer la répartition exacte par collège des formalités considérant que 40% des 1.746 immatriculations du 1er semestre 2020 sont toujours en attente de traitement au niveau du Registre du Commerce et des Services (RCS).

Sous cette configuration, le nombre d’entreprises actives à fin juin 2020 s’élèverait à 34.373 en prenant en compte le solde net de création d’entreprises de la période de +789 alors qu’il était de +1.219 sur les 6 premiers mois 2019.

Bien que des tendances semblent se dessiner, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur l’impact qu’aura réellement la crise liée au Covid-19 sur l’activité des entreprises du fenua”, tempère la CCISM qui donne “rendez-vous en fin d’année pour analyser l’évolution de ses indicateurs du dynamisme économique.”

infos coronavirus