dimanche 14 août 2022
A VOIR

|

Black Friday : une reprise économique à deux vitesses

Publié le

Comme chaque année vous avez été nombreuses et nombreux à profiter du Black Friday. Une journée marathon aux bonnes affaires qui a permis de redonner des couleurs aux commerces de proximité. Si la plupart des commerçants ont joué le jeu, d’autres plus frileux n’ont pas souhaité y participer. Signe d’une difficile sortie de crise pour ces boutiques en cette période de fin d’année...

Publié le 27/11/2021 à 14:49 - Mise à jour le 27/11/2021 à 16:37
Lecture 2 minutes

Comme chaque année vous avez été nombreuses et nombreux à profiter du Black Friday. Une journée marathon aux bonnes affaires qui a permis de redonner des couleurs aux commerces de proximité. Si la plupart des commerçants ont joué le jeu, d’autres plus frileux n’ont pas souhaité y participer. Signe d’une difficile sortie de crise pour ces boutiques en cette période de fin d’année...

Il y avait comme un vent de bonnes affaires dans le centre-ville de Papeete vendredi. Le Black Friday est devenu au fil du temps un rendez-vous incontournable pour les polynésiens : “Moi le black friday ça me plait bien. j’aime bien le concept : une journée pour faire du shoping. Là, on a fait un magasin. Il y avait du moins 50% donc c’était sympa oui”, confie une cliente.

Une frénésie commerciale qui permet aux commerçants de lancer officiellement la saison des fêtes de fin d’année. Mais pas que : “On a des cadeaux, on a un peu tout. On a des anniversaires, des gens qui se font plaisir, nous dit Tea, vendeuse en boutique. On est contents”

Si le textile remporte toujours un vif succès, d’autres articles n’ont pas forcément reçu le même engouement… Moena est responsable de boutique dans une parfumerie du centre-ville. Pour elle “c’est une journée très importante et on espérait qu’il n’y ai pas la grève. je pense que tous mes confrères commerçants espéraient vraiment qu’il n’y ai pas cette grève. Et là on a quand même noté une baisse de fréquentation aujourd’hui. on espère quand même qu’ils viendront au fur et à mesure jusqu’à Noël.”

Le quartier du commerce quant à lui portait bien mal son nom en cette journée de promotions. Avec des rues désertes et des rideaux baissés, difficile de créer une dynamique commerciale malgré les efforts de certains comme Vaia, responsable d’une boutique de textiles : “Depuis quelques temps ils ne savent pas trop si le commerce va marcher ou pas donc on a vraiment des inquiétudes par rapport à ça. Nous on s’est quand même lancé le défi. On s’est dit ‘ça passe ou ça casse’. Pour nous ça passe (rires)”

Ce Black Friday aura au moins permis de refaire vivre une partie du centre-ville de Papeete et de redonner espoir aux commerçants à quelques jours de Noël.

infos coronavirus